Des caisses sécurisées pour lutter contre la fraude fiscale

Par • Mis à jour le 02/01/2018 - 18:40

Cela fait parti des changements depuis le 1er janvier. Le gouvernement a décidé d’accentuer la lutte contre la fraude fiscale. Et ce sont les commerçants qui sont visés. Ils ont désormais l’obligation de s’équiper de logiciels de caisses sécurisées pour empêcher la dissimulation de recettes. En clair, toutes les opérations doivent être tracées pour éviter les rentrées d’argent « au noir ».

    Des caisses sécurisées pour lutter contre la fraude fiscale

C’est la loi de Finance 2016 qui rend désormais obligatoire ces fameux systèmes de caisse sécurisées pour lutter contre la dissimulation de recettes. Elle oblige tous les commerçants et professionnels assujettis à al TVA à s’être normalement rapproché avant le 1er janvier de leur éditeur de logiciel afin de faire une mise aux normes ou d’acquérir un nouvel outil certifié NF 525. Coût de l’opération, entre 500 et 1500 euros, au frais du commerce. Un dispositif qui semble plutôt accepté notamment dans une pharmacie et une boulangerie du Gosier interrogées au hasard par RCI. Cela fait 2 mois que leur caisse est aux normes car pour les gérants interrogés, pas question de laisser le moindre soupçon de fraude.

Une mise aux normes immédiate 

Car des fraudeurs qui dissimulent une partie de leurs recettes, il y en a pourtant bien, comme a confirmé responsable d’une société spécialisée dans les systèmes de caisse sécurisées. Le manquement à cette obligation représente un risque, en effet, un contrôle fiscal peut à tout moment intervenir désormais si ce n’est pas déjà fait pour certains. En tout cas, tous les commerçants sont aujourd'hui prévenus.