Des exploitations agricoles du Moule dévastées par des pluies diluviennes

Par 29/11/2020 - 11:02
01/01/2020 - 00:00

Des pluies diluviennes se sont abattues sur une partie du Nord-Grande-Terre dans la nuit de samedi à dimanche, causant des dégâts majeurs sur des exploitations agricoles au Moule.

    Des exploitations agricoles du Moule dévastées par des pluies diluviennes

Après l'épisode pluvieux d'il y a une quinzaine de jours qui a causé d'importantes inondations dans plusieurs communes de la Guadeloupe, de nouvelles intempéries ont frappé la nuit dernière. Cette fois, c'est du côté du Moule que les dégâts se sont avérés être les plus importants, plus particulièrement à Sergent-Alléaume où des exploitations agricoles et leurs récoltes ont été ravagées.

Le constat est désolant et sans appel, selon Alain Mausse, Président de la FDSEA Guadeloupe :

" Après le chlordécone, après la COVID-19, après la forte sécheresse, après les fortes pluies que nous avons subi la fois dernière, on a essayé de faire face, cette fois-ci, il nous a carrément coupé le moral, franchement. "

Agriculteurs mouliens

Désarroi et interrogation des agriculteurs

Alors que des pluies torrentielles se sont abattuts durant la nuit de samedi à dimanche provoquant des inondations dans les exploitations agricoles de Sergent-Alléaume, les agriculteurs s'interrogent quant à leur avenir et aux solutions qui s'offrent à eux afin de résoudre cette problématique.

Champs de tomates, de madères, de giraumons ou encore, de patates douces sont ravagées, les récoles sont perdues et cela en quelques heures. Pour Alain Mausse, l'appel à l'aide est logique et il va falloir trouver des solutions rapides car la profession se meurt. L'impact de la crise sanitaire joue un rôle important sachant que les restaurants ont dû fermer, les marchés locaux de même, l'étau s'est peu à peu resserré sur ces professionnels de l'agriculture qui se sont rendus sur place ce dimanche matin afin de constater les dégâts et échanger avec les élus de la ville du Moule dont le maire, Gabrielle Louis-Carabin qui a fait le déplacement, à l'image de son homologue de Saint-François, Bernard Pancrel qui a également fait le déplacement.

Selon Météo France, ce dimanche, des averses pourraient perdurer dans le courant de l'après-midi et intéresser plus particulièrement les Grands Fonds ainsi que le Nord Basse Terre avec encore des cumuls parfois importants. Une lente amélioration est prévue en journée de Lundi, toujours selon Météo France.