Ecomax : l'activité reprend progressivement en Guadeloupe

Par 03/09/2020 - 09:45
01/01/2020 - 00:00

Les premiers magasins Ecomax ont rouvert ces derniers jours après la reprise de 19 des 30 établissements de Guadeloupe en mai dernier. Un rachat par la SOGUADIAL durant lequel 120 des 200 salariés ont été conservés et une nouvelle stratégie pour cette direction : ne pas se précipiter.

    Ecomax : l'activité reprend progressivement en Guadeloupe

"Pas à pas", c'est un peu le mot d'ordre fixé par la nouvelle direction pour cette reprise. Pour l'heure neuf magasins ont rouvert, ceux de Grand Camp, Bergevin, Morne Vergain, Baie-Mahault, mais aussi Colin, Vieux-Habitants, les Mangles (Petit-Canal), Dalciat (Lamentin) et celui de l'allée des flamboyants à Capesterre-Belle-Eau. Vont suivre, dans les jours à venir Moule, Morne-à-l'Eau, la Jaille et Basse-Terre, puis pour les six autres conservés, ce sera dans les prochaines semaines. Des travaux sont notamment en cours à Saint-François, Pointe-Noire ou encore au Gosier.

Une reprise progressive et également discrète car la SOGUADIAL, la nouvelle entité propriétaire veut s'assurer que tout est sur les rails avant de lancer les opérations de communication.

Convaincre à nouveau

À la direction, on est conscient que l'image a été dégradée par les grandes difficultés financières et les défauts d'approvisionnement, tant du point de vue des clients que des fournisseurs, alors il faut prendre le temps de rassurer et séduire à nouveau, d'autant plus dans un contexte de crise sanitaire qui compliqué l'arrivée de marchandises. 

L'objectif est clair, ne pas se précipiter et ne pas voir trop grand pour ne pas faire les mêmes erreurs que par le passé. Ecomax veut s'inscrire davantage dans l'esprit du lolo de quartier que dans celui du grand supermarché. L'ambition c'est aussi l'agilité, être flexible et polyvalent, donc l'offre aussi va évoluer. Plus seulement du sec, mais aussi du frais, des produits de toilettes, de beauté et du petit électroménager. 

Le dernier grand défi est social, après que 80 des 200 employés aient été laissés sur le carreau dans le plan de rachat, il faudra aussi convaincre ces 120 salariés préservés, mais forcément méfiants. Pour cela, on nous promet un management axé sur la communication, l'échange et la transparence. "On apprend à se tenir debout", affirme la direction qui prend donc le temps et espère retrouver une activité normale d'ici un an. 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.