Emploi : les entreprises guadeloupéennes ont de plus en plus recours à l'intérim

Par 06/05/2019 - 19:39 • Mis à jour le 06/05/2019 - 19:39

Selon le dernier rapport publié par la DIECTTE, les chiffres de l'intérim ont connu une progression de +17,3% en EETP sur l'année 2018. En revanche le nombre de contrats est en légère diminution. Trois secteurs accaparent l'essentiel de l'activité : la construction, le commerce et les services.

    Emploi : les entreprises guadeloupéennes ont de plus en plus recours à l'intérim

Selon le dernier rapport publié par la DIECCTE, le nombre de contrats d'intérim signés dans l'année recule très légèrement en Guadeloupe en 2018 (-0,3%) mais dans le même temps l'intérim a connu une progression de l'activité en Equivalent Emploi Temps Plein (EETP) de + 17,3%. Cette étude montre également que les entreprises locales ont de plus en plus recours à l'intérim. Le taux de recours à l'emploi intérimaire continue de progresser, +2,6% en 2018.

Plus de 80% de l'activité dans le commerce, la construction et les services

Deux grands secteurs s'accaparent l'essentiel de l'activité intérimaire en 2018. Le commerce, qui concentre 47,5% des contrats en Guadeloupe. Et la construction qui représente un quart de l'activité. A noter également que les services sont en forte progression notamment dans le domaine du transport. Autre indicateur positif, c'est la moyenne de la durée des missions qui est aussi à la hausse, passant de 1,8 semaine en 2017 à 2,1 semaine en 2018. Malgré ces chiffres à la hausse, l'intérim reste sous représenté dans l'économie guadeloupéenne, bien inférieur à la moyenne nationale. Le poids plus faible de l'industrie au niveau local ne facilite pas l'embauche d'intérimaires alors qu'elle englobe près de 40% de l'activité en France.