Fiasco des négociations entre la direction de Total et les gérants de stations

Par • Mis à jour le 17/07/2015 - 17:19

Sans même aborder, l’application de l’accord-cadre de 2008, la direction du groupe Total s’est retirée de la table de négociations. Les gérants de stations n’ont pu que constater cet échec jeudi 16 juillet.

    Fiasco des négociations entre la direction de Total et les gérants de stations
Les négociations entre l’Organisation Professionnelle des Gérants de Stations Service (OPPGS) et de la direction de la compagnie pétrolière Total, représentée par la directrice général Madame Merini, s’est achevée sur un échec jeudi 16 juillet.

La direction du groupe pétrolier s’est retirée de la table, avant que des questions telles que l’application de l’accord-cadre de 2008 ne puisse être évoquées. De ce fait, les stations service Total reste fermées.

"Nous demandons depuis quasiment 6 mois de discuter, de toiletter l’accord-cadre de 2008. Mais, cela doit se faire sur une base. Celle que nous avons signée avec les prédécesseurs de Madame Merini. Or, elle ne veut pas reconnaître ce que nous avons signé", a indiqué Marc Petreluzzi, vice-président de l’OGPSS.

La direction de Total s’est refusée à tout commentaire à la sortie de ces négociations avortées. En début de semaine prochaine, le préfet devrait rappeler les deux parties à la table des négociations.