Grosse incertitude sur le démarrage de la campagne sucrière

Par 26/02/2019 - 20:01 • Mis à jour le 26/02/2019 - 20:01

Annoncée pour le 28 février 2019 en Comité de Liaison, la campagne sucrière pourrait être reportée. La faute, une fois de plus, aux négociations annuelles obligatoire qui n'ont toujours pas abouti. Les ouvriers agricoles se réuniront en assemblée générale mercredi matin sur le site de Gardel au Moule.

    Grosse incertitude sur le démarrage de la campagne sucrière

"Pas d’accord de branche, pas de démarrage de la campagne sucrière 2019." C'est la position arrêtée par l'intersyndicale des ouvriers agricoles. Les négociations annuelles obligatoire n'ont pas permis de trouver à ce jour d'accord. La dernière rencontre entre les représentants des patrons et les salariés du secteur remonte à vendredi de la semaine dernière (22 février 2019).

Selon les organisations syndicales, elles ont décidé de supprimer 14 points de la plateforme de revendications et n'en garder qu'une : la revalorisation salariale. Elles demandent une hausse de 3%. Les représentants des patrons ont fait une contre-propositions de 1,22%, jugée insuffisante.

Les deux parties ne se sont plus revues depuis

Dans ce contexte, les salariés du secteur canne-sucre-rhum s'opposaient à un démarrage de la campagne, faute d'accord de branche. Ils seront réunis en assemblée générale ce mercredi matin sur le site de l'usine de Gardel. Ils pourraient décider de refuser de lancer les machines de l'unité sucrière de Grande-Terre, jeudi matin; date annoncée par le Comité de Liaison pour le démarrage de la campagne sucrière 2019 en Guadeloupe. Une campagne qui devrait, sauf rebondissement de dernière minute, être repoussée.