La Région prend des mesures d’urgence pour lutter contre les sargasses

Par • Mis à jour le 29/03/2018 - 12:12

Le Conseil Régional a annoncé la tenue de la 4ème Conférence Territoriale de l’Action Publique de la mandature. Il s’agit de trouver des réponses pour accompagner efficacement les collectivités dans la gestion de cette crise des sargasses.

    La Région prend des mesures d’urgence pour lutter contre les sargasses

Face à la nécessité d’une réponse rapide à l’arrivée massive de sargasses sur les cotes de l’archipel, le Président de la Région Guadeloupe, Ary Chalus a convoqué en urgence la 4e Conférence Territoriale de l’Action Publique de la mandature. Une conférence qui se tiendra ce mardi 3 avril à l’espace régional du Raizet aux Abymes.

Les principaux acteurs seront présents à l’instar du Préfet de Région, Eric Maire, de la Présidente du Département, Josette Borel-Lincertin et des Présidents des EPCI. En première ligne dans la gestion de cette crise, les maires des communes de Guadeloupe sont également conviés à prendre part à cette réunion.

L’objectif de la Région est d’arrêter de manière concertée, des solutions permettant aux Collectivités de faire face aux arrivées massives d’algues sargasses sur le littoral. La collectivité se dit consciente de l’ampleur du phénomène et de l’urgence d’apporter des réponses concrètes à cette crise.

Plus de 1500 tonnes de sargasses par jour.

La Région a déjà engagé de nombreuses mesures pour lutter contre les arrivages massifs de sargasses. Selon la présidente de la commission environnement, Sylvie Gustave-dit-Duflot, "la Région avait anticipé l’arrivée du phénomène et c’est pourquoi un marché pour pouvoir faire de la collecte des algues avait été ouvert en ce sens, dès septembre 2017. Un marché sous-dimensionné au vu des premiers arrivages de sargasses".

 Avec plus de 1500 tonnes de sargasses recensées par site chaque jour, la collectivité a donc fait le choix de concentrer son aide sur l’ile de Marie-Galante particulièrement touchée par le phénomène des sargasses.

La Région accompagne ainsi les collectivités dans l’achat de matériel. Des opérations d’enlèvement sont d’ores et déjà prévues.

Un réseau de surveillance de la qualité de l'air

Par ailleurs, la présidente de la Commission Environnement de la Région a annoncé qu’un réseau de surveillance allait être mis en place en partenariat avec l’Etat et le Conseil Départemental.

Entre outre, la collectivité, en collaboration avec l’institut de surveillance de la qualité de l’air Gwad’Air , va installer des capteurs sur 24 sites de l’archipel. Ces capteurs devraient permettre de quantifier la qualité de l’air aux abords des littoraux envahis par les algues brunes et prendre les mesures nécessaires en cas de pollution.

La Région souhaite s’engager dans cette lutte contre les invasions d’algues sargasses. La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles institue dans chaque région une conférence territoriale de l’action publique (CTAP). Selon l’article L1111-9-1 du CGCT, cette conférence peut débattre et rendre des avis sur tous les sujets relatifs à l’exercice de compétences et à la conduite de politiques publiques nécessitant une coordination ou une délégation de compétences entre les collectivités territoriales et leurs groupements.

La Conférence Territoriale de l’Action Publique de ce mardi devrait donc permettre de prendre des mesures en concertation avec les autres acteurs majeurs du territoire.

Les questions liées à l’eau et à la crise du CHU seront également à l’ordre du jour de cette réunion.