Changer d'île

La gestion du SIAEAG critiquée par la CRC

Par Cécile Rémusat / RCI.FM / 11/01/2019 - 18:15

Le dernier rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur le SIAEAG (syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe) est plutôt accablant. Le délibéré de la chambre régionale des comptes date du 11 décembre, il est maintenant rendu public. Le Syndicat intercommunal d'alimentation en eau et d'assainissement de la Guadeloupe est pointé du doigt pour sa gestion financière, déjà dans le viseur de la Chambre depuis 2016. Mais après un déficit consolidé du compte administratif de 2017 de 7,2 millions d’euros, voilà qu’en 2018 le budget voté par le conseil syndical du SIAEAG et corrigé par la chambre comporte un déséquilibre de 31,9 millions d’euros.

Ce budget apparaît en déficit de 31 910 791 euros et 50 centimes. La situation financière n’était déjà pas rose : le SIAEAG fait l’objet d’un plan de redressement depuis fin 2016 et était censé suivre des recommandations et revenir à l’équilibre au plus tard le 31 décembre dernier. Cependant, loin d’atteindre l’équilibre attendu, maintenant la situation financière du syndicat a empiré dénonce la CRC.

La perception des recettes doit être perfectionnée dit la chambre, c’est le seul moyen de restaurer l’équilibre financier. Certaines mesures ont été mises en œuvre : des tarifs réévalués en 2017 et 2018 pour les abonnés, il y a aussi près de 2400 abonnés supplémentaires qui paient la taxe sur l’assainissement.

Mais d’autres mesures demandées par la chambre n’ont pas été mises en œuvre déplore la CRC : le SIAEAG n’a par exemple pas édité tous les titres de recettes sur les ventes d’eau aux abonnés de 2015 à 2018. Et malgré cette situation financière plus que délicate, la Chambre pointe des dépenses faramineuses en charges de personnel, avec un régime « particulièrement généreux de salaire et de primes » renchéri fin 2017 et encore alourdi par la signature d’un récent accord d’entreprise.

« Les salaires des agents de la régie, déjà significativement supérieurs aux garanties de la convention collective, se sont élevés à 670 167,06 € net à payer en décembre 2018 pour 120 agents, soit 5 584 € en moyenne par agent ; que 23 agents de la régie ont perçu davantage en décembre 2018 que le directeur de l’établissement ou que la directrice de régie » souligne ainsi la chambre. La CRC déplore que le SIAEAG n’a pas arrêté, comme demandé, les recrutements, a continué de remplacer des départs en retraite par exemple.. Avec d’autres lacunes en terme de planification de budget, de suivi financier...

La Chambre ne peut plus faire pour l’instant que des « recommandations de méthode ». Elle attend de connaître le compte administratif de 2018 et le budget de 2019 du SIAEAG. En fonction de ce qu’ils annonceront en termes d’efforts et de projections financières, la CRC pourra examiner les modalités d'« un éventuel prolongement du plan de redressement ». Il faut maintenant que le SIAEAG délibère et le plus tôt sera le mieux souligne la chambre.

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.