Le Groupement d’Intérêt Economique Canne-Guadeloupe a publié les chiffres de la campagne sucrière 2015

Par • Mis à jour le 15/01/2016 - 13:41

Le Groupement d’Intérêt Economique Canne-Guadeloupe a publié, le jeudi 14 janvier, les chiffres de la campagne sucrière de l’année 2015. Décryptage.

    Le Groupement d’Intérêt Economique Canne-Guadeloupe a publié les chiffres de la campagne sucrière 2015
La campagne sucrière 2015 s’est déroulée en Guadeloupe continentale du 14 mars au 14 juillet et à Marie-Galante du 4 mars au 13 juin de l’an passé. L’analyse des chiffres publiés par le Groupement d’Intérêt Economique (GIE), le jeudi 14 janvier, révèle un tonnage total de canne livrée en sucrerie et en distillerie, de l’ordre de 656.566 tonnes. Ce sont donc 586.000 tonnes qui ont été broyées en sucrerie (497.000 tonnes environ à Gardel et 90.000 tonnes à la SRMG de Marie-Galante).

En 2015, une diminution du volume de cannes récoltées

En distillerie, le tonnage total livré a pour sa part été de 70.223 tonnes. Avec 54.800 tonnes en Guadeloupe continentale et environ 15.400 tonnes à Marie-Galante. Globalement, cette campagne 2015 a été marquée par une diminution du volume de cannes récoltées. Elle également été impactée par la forte sécheresse de l’année 2015. Les conséquences ont été perceptibles sur la replantation. Ce qui ne sera pas sans incidences sur la campagne 2016.

En 2015, la richesse saccarine est convenable

En 2015, la filière canne a tout de même eu quelques réussites. La richesse saccharine a été plutôt convenable, autour de 9.7 en Guadeloupe et 10.38 à Marie-Galante. D’où les 61.085 tonnes de sucres sorties de nos usines l’an passé. 52.200 tonnes en Guadeloupe et 8.900 tonnes spécifiquement sur Marie-Galante. C’est tout simplement la meilleure production sucrière de l’archipel, des 5 dernières années. Toutefois, on est très loin des 80.000 tonnes de sucre produit en 2007.