Le MEDEF Guadeloupe demande au ministère des Outre-Mer des mesures spécifiques

Par 06/05/2020 - 07:25
01/01/2020 - 00:00

L’UDE-MEDEF a envoyé ce mardi 05 Mai 2020, un courrier au ministère des Outre-mer. Bruno Blandin, son Président souhaite que les chefs d’entreprises obtiennent des mesures spécifiques pour faire face à la crise du Covid- 19 notamment pour aider les entreprises à solidifier leur trésorerie.

    Le MEDEF Guadeloupe demande au ministère des Outre-Mer des mesures spécifiques

Bruno Blandin considère que la relance de "l’activité économique est importante et que les acteurs privés et publics qui y participent produisent 60% du Produit Intérieur Brut de notre territoire".

Par conséquent, selon Bruno Blandin, cette période de crise sanitaire à durement impactée la trésorerie des entreprises locales et cela pour un certain temps.

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles 

Ainsi dans son courrier adressé au ministère, Bruno Blandin pense qu’un dispositif s’inspirant du prêt garanti par l’Etat, (PGE), soit mis en place par le gouvernement pour permettre aux entreprises de faire face à ces problèmes de trésorerie induit par la crise sanitaire.

Pour rappel, le prêt garanti par l’Etat est un prêt de trésorerie d’un an qui s’adresse à tout type d’entreprise. Ce prêt peut couvrir jusqu’à trois mois de chiffres d’affaires soit un quart du chiffre d’affaires annuel. Bruno Blandin précise qu’en s’inspirant de ce dispositif "exceptionnel", cela pourra permettre aux collectivités locales d’assumer pleinement leur rôle durant cette période.

En quoi consiste le dispositif souhaité par Bruno Blandin ?

Ce dispositif consisterait en une garantie d’emprunt intitulé "Covid- 19", contracté par les collectivités locales auprès des institutions financières telles que la Cour des Comptes aux seules fins d’assurer le paiement en priorité des mandatements ensuite des commandes répondant aux nécessités de l’urgence.  

Selon les mots employés par Bruno Blandin, "cette mesure n’induirait qu’un risque limité d’endettement pour l’Etat". Pour être appliquée sur le terrain, le dispositif sera exécuté par les services déconcentrés de l’Etat, la Préfecture et la Direction Régionale des Finances Publiques (DRFIP). Les entreprises qui pourront régler ce prêt après le pic de la post crise.

Par ailleurs dans son courrier, Bruno Blandin souhaite qu’il y ait moins de lourdeur administrative dans le traitement des dossiers et dans l’accès aux plateformes d’aides.

Il conclut en mentionnant l’augmentation des tarifs du fret aérien, "difficilement accessible" selon lui. Il demande donc au ministère d’être informé de l’architecture du dispositif qui sera mis en place pour pouvoir mieux gérer les problématiques sur le terrain.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.