Le Parc national de la Guadeloupe : un abri pour la survie de la biodiversité

Par • Mis à jour le 04/05/2019 - 09:57

Le Parc national de la Guadeloupe fête cette année ses 30 ans. Plusieurs opérations sont menées pour l’occasion, aujourd’hui le rendez-vous est donné au parc de la verdure à Pointe-Noire pour une journée grand public. Ferdy Louisy était notre invité ce samedi matin sur RCI, nous l'avons interrogé sur les espèces menacées d'extinction en Guadeloupe.

    Le Parc national de la Guadeloupe : un abri pour la survie de la biodiversité

C’est un espace vital pour l’avenir de l’Homme en général mais aussi pour celle de la faune et la flore guadeloupéenne.

La Parc national de la Guadeloupe fête ses 30 ans cette année. Rappelons qu’il a aussi pour rôle la protection de la biodiversité sur le territoire, une diversité biologique géologique et culturelle. Il fait également partie des 10 parcs nationaux français et est le premier parc national des Outre-Mer. Le thème retenu cette année pour marquer l’évènement est le suivant : « Jénérasyon park national lianné pou démèn ».

Et à l’heure où toutes les questions en termes de protection de l’environnement se posent, Ferdy Louisy, Président du Parc National de la Guadeloupe était l’invité du caraïbe 7h avec Laura Latchan ce matin, il est revenu sur sa position quant aux oiseaux menacés d’extinction en Guadeloupe. On parle essentiellement de la grive à pieds jaunes et du pigeon à couronne blanche. Il lance un appel  au préfet pour la sauvegarde de ces espèces endémiques. Extrait.