Le boom de l'hôtellerie au deuxième trimestre

Par • Mis à jour le 17/01/2018 - 06:27

La fréquentation hôtelière a fait un bond exceptionnel de 25 % en Guadeloupe au 2ème trimestre 2017 comparé à la même période en 2016. C’est ce qu’indique l’INSEE dans une étude rapide. Ce fort rebond fait plus que compenser le net repli enregistré un an plus tôt (− 12 %). Mais il est porté en grande partie par une clientèle française et résidente.

    Le boom de l'hôtellerie au deuxième trimestre

Si l’on en croit ces données synthétiques publiées par l’INSEE, au deuxième trimestre 2017 en Guadeloupe, la fréquentation hôtelière exprimée en nuitées a donc augmenté fortement (+ 25 % par rapport à la même période de 2016).  Cette progression résulte d’un mouvement de « rattrapage » après une baisse conséquente enregistrée un an plus tôt (– 12 %) et d’un engouement croissant pour la destination des Antilles. Si le nombre de vacanciers non-résidents accueillis chez nous s’est contracté sur le trimestre, les professionnels du secteur ont bénéficié en revanche de l’activité générée par la clientèle résidente. La clientèle française, composée majoritairement de résidents, a progressé beaucoup plus que la clientèle étrangère (respectivement + 30 % et + 8 %). En effet, les hôteliers ont adopté une politique tarifaire agressive au deuxième trimestre pour attirer une clientèle locale plus importante. 

Le taux d'occupation (54,3 %) a gagné 5,3 points par rapport au deuxième trimestre 2016

 Cette hausse sensible s’explique par un nombre de chambres occupées (+ 12 %), augmentant davantage que l’offre de chambres (+ 1 %).  Les nuitées progressent fortement en moyenne de gamme.  Cette fréquentation touristique en hausse, vaut pour l’ensemble des hôtels classés de la région, à l’exception des hôtels haut de gamme dont le nombre de nuitées baisse de 8 %. En particulier, c’est dans les hôtels de moyenne gamme que la progression des nuitées est la plus forte (+ 37 %). Dans cette étude Flash de l’INSEE on apprend enfin que les clients séjournent en majorité dans les hôtels de moyenne ou haut de gamme. Ces établissements classés 3, 4 et 5 étoiles représentent 86 % de l’offre hôtelière et réalisent 87 % des nuitées hôtelières de la Guadeloupe en 2017. La part des nuitées dans les hôtels classés 3 étoiles progresse de six points au deuxième trimestre 2017 à 73,6 %. A contrario, elle diminue de cinq points dans les hôtels classés 4 et 5 étoiles.