"Le poulet de dégagement": les invendus du marché national dans les territoires ultramarins

Par 02/03/2019 - 10:23 • Mis à jour le 02/03/2019 - 10:23

Si vous allez faire vos courses ce week-end, peut-être que vous irez acheter du poulet ? Ça tombe bien, la rédaction a choisi de vous parler du "poulet de dégagement". Une viande de volaille congelée issue du marché national, vendue à très bas prix dans les territoires ultramarins. Qu'en pense les acteurs de la filière de la viande locale chez nous ? Nous avons donné la parole à Thierry Génélan, Président du syndicat des bouchers en Guadeloupe.

    "Le poulet de dégagement": les invendus du marché national dans les territoires ultramarins

C'est une pratique qui date depuis des années et pourtant le monde agricole en parle très peu chez nous. Le "poulet de dégagement". Ce sont en fait les parties du poulet que les français de l’hexagone aiment le moins. Des cuisses ou des ailes de volaille qui sont vendus à très bas prix dans les Outre-Mer. 

A titre d’exemple, chez nous on peut trouver dans les rayons des hypermarchés, des cartons de 5 ou 10 kilos de poulet avec porté "origine France" sur l’étiquette. Les tarifs sont généralement très avantageux, comptez 19,95€ le carton soit moins de 2 euros le kilo. 

Qu’en pense les acteurs de la filière de la viande locale chez nous ? Cette viande locale est-elle concurrencée par ces produits congelés de l’hexagone?

La réponse de Thierry Génélan, Président du syndicat des bouchers charcutiers des métiers de la viande de la Guadeloupe. "Selon lui, il faut adapter le marché de la viande locale qui est une viande de qualité, au pouvoir d’achat du guadeloupéen…". Thierry Génélan est interrogé par Laura Latchan.