Les douanes de Guadeloupe font un bilan positif

Par • Mis à jour le 28/04/2018 - 14:11

La douane en Guadeloupe se porte bien, les chiffres l'attestent. 822 kilos de stupéfiants saisis en 2017 dont 94% de cocaïne. Un million deux cents mille euros de droits et taxes redressés, dont 70% reversés dans l'économie locale en direction des collectivités. 410 kilos de saisies de tabacs de contrebande. 1.748 articles de contrefaçon saisis. 590 millions d'euros de droits et taxes perçus.

    Les douanes de Guadeloupe font un bilan positif
S'il y a une administration qui fonctionne bien en Guadeloupe, c'est bien le service de la douane. Sa devise "AGIR pour PROTEGER" est concrète et obtient de très bons résultats. L'année 2017 l'a confirmé à tous les niveaux de compétences. Les dirigeants présentaient le bilan vendredi à Basse-Terre où la douane a fait le choix d'investir à hauteur de 850.000 euros pour abriter des brigades regroupées sur un même site afin de les rendre plus opérationnelles et plus efficaces avec à la tête entre autres, Virginie Tillet, adjointe du directeur régional, chef divisionnaire. Si les résultats sur le terrain sont marquants, c'est grâce aussi, à un travail de proximité et de partage des compétences auprès des équipes des différentes brigades portées par le gain du résultat mais également dynamisées par une ambiance de travail qui porte ses fruits.
 
Chiens et outils détecteurs de pointe
 
Lors de la présentation du bilan pour 2017, on a eu droit à deux démonstrations. L'une avec un maître chien et son chien, spécialisés dans le recherche de produits stupéfiants. L'autre avec un agent spécialisé en détection.
Il dispose, aujourd'hui d'un spectomètre, un petit appareil qui lui permet en 20 secondes de découvrir n'importe quel produit illicite.