L'intersyndicale des planteurs de la filière canne inquiète

Par • Mis à jour le 13/01/2016 - 20:28

Certains syndicats de fillière canne déplorent les changements de calcul de la garantie de prix, calculée dorénavant sur la richesse en sucre et non plus sur le tonnage.

    L'intersyndicale des planteurs de la filière canne inquiète
Le mardi 19 janvier, une convention cadre de la filière canne pour les années 2016 à 2022 sera signée. Elle concernera entre autres les aides de l'Etat.

L'ensemble de ces aides a été maintenu. En revanche, les modes de calcul de la garantie de prix ont été pointés du doigt par l'intersyndicale JA, FDSEA, UPG et la Coordination rurale, sur les ondes de RCI Guadeloupe, ce mercredi 13 janvier 2016.

Cette garantie sera dorénavant calculée sur la richesse en sucre et non plus sur le tonnage. Pour les professionnels du secteur, cela représente un manque à gagner.

Dans cette optique, l'intersyndicale des planteurs espère rencontrer le président de l'Iguacanne (Groupement des Sociétés d'Intérêt Collectif Agricole), Goerges Magdeleine d'ici le vendredi 15 janvier. L 'Iguacanne est, en effet, la structure qui signera la convention cadre avec l'Etat.