Opération escargot pour les Producteurs de Guadeloupe sur le pont de l’Alliance

Par • Mis à jour le 23/07/2015 - 19:45

Après l’échec de la réunion entre les producteurs de Guadeloupe et la direction de la Sicadeg. L’Union des Producteurs de Guadeloupe avait décidé de durcir le mouvement. Une opération escargot qui s'est déroulée sur le pont de l’Alliance dans le sens Abymes-Jarry en fin de matinée. Suite à cette dernière, le préfet devrait recevoir l'UPG émminement.

    Opération escargot pour les Producteurs de Guadeloupe sur le pont de l’Alliance
La réunion organisée, ce matin, aux Abymes entre l’Union des Producteurs de Guadeloupe (UPG) et la direction de la Sicadeg a capoté. A la suite ce celle-ci, l’UPG avait décidé de durcir le mouvement.

Une opération escargot s'est déroulée en fin de matinée sur le pont de l’Alliance dans le sens Abymes-Jarry."Elle a créé de légère perturbation", a indiqué Jean-Luc Laudor membre de l'Union des Producteurs de Guadeloupe. Cette opération a conduit l'UPG devant la préfecture de Basse-Terre. Selon Jean-Luc Laudor, le préfet de région, Jacques Billant a décidé de recevoir le groupement de producteurs éminemment.

L’Union des Producteurs de Guadeloupe est mobilisée depuis le début du mois suite au renvoi d’un membre de la coopérative. Les parties devaient s’expliquer, ce jeudi 23 juin, autour d’une table. La principale cause d’échec des discussions ? Selon l'UPG, un format de représentation non respecté. Dans un premier temps, c'est ce qu’avait annoncé Jean-Luc Laudor sur notre antenne ce jeudi.

Il avait également assuré ne pas vouloir dévoiler la stratégie syndicale de l’UPG avant l'heure. Et pour cause, de cette rencontre avec le préfet, l'UPG attend des négociations sur deux principaux points : la valorisation de la canne qui serait bloquée, selon Jean-Luc Laudor, depuis plus de 20 ans et le paiement des sous-produits de la canne.