Pertes, coronavirus, météo... Les melonniers en difficulté, malgré de la qualité

Par • Mis à jour le 06/03/2020 - 17:04

Les melonniers de Guadeloupe sont inquiets. Après un début de saison plombé par des maladies dans les champs, les produits sont enfin de qualité en ce début mars, mais les conséquences du coronavirus dans l'Hexagone font drastiquement chuter les ventes. Des ventes flashs vont être organisées localement pour tenter de relancer la saison.

    Pertes, coronavirus, météo... Les melonniers en difficulté, malgré de la qualité

C'est l'une des conséquences inattendue du coronavirus. Les producteurs de melon des Antilles sont parmi les victimes de la prolifération du Covid-19 dans l'hexagone, pas au niveau des symptômes, mais des conséquences.

Avec la fermeture de marchés et la baisse générale de l'activité économique, ils peinent à exporter leurs produits. C'est notamment le cas de l'organisation de producteurs Caraïbes Melonniers qui n'a vendu que 53 tonnes à l'export depuis le 1er janvier, très loin des 440 espérées à cette période, soit 12 % seulement de ce qui était escompté.

La saison d'export s'étendant jusqu'en juin, voire début juillet au maximum, ces résultats font craindre une année très difficile dans ce secteur.

De plus, la mauvaise météo qui sévit dans l'Hexagone actuellement complique la donne. "On le constate, quand il ne fait pas beau, les gens n'ont pas envie d'acheter de melon", précise Laure De Roffignac, la directrice de Caraïbes Melonniers.

C'est bon pour le local

À cela s'ajoute un début de saison plombé par des problèmes de maladie dans les parcelles. En janvier et février, à la fois au niveau de la quantité et de la qualité, la production a été mitigée pour ne pas dire médiocre, avant une amélioration très nette ces derniers jours.

Le point positif est pour le marché local qui va être abondé dans les prochaines semaines en melons de qualité. "Ils sont tops, super. Même l'année dernière, on n'avait pas eu des produits d'aussi bonne qualité", promet Laure De Roffignac. 

Afin de compenser ce mauvais début de saison, l'organisation de producteurs va organiser des ventes flashs à Basse-Terre, au rond-point des quatre chevaux, ce samedi, et à son siège du Moule, ce dimanche, avec notamment des cartons de melons en vente dès 10 euros.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.