Plus d'1 Guadeloupéen sur 3 vit sous le seuil de pauvreté

Par 02/07/2020 - 17:47
01/01/2020 - 00:00

34% des Guadeloupéens vivent en dessous du seuil de pauvreté révèle l'enquête sur le niveau de vie réalisée par l'INSEE. Des chiffres de 2017 qui démontrent une pauvreté plus marquée dans les départements ultramarins. Certains comme les chômeurs ou les familles monoparentales sont particulièrement touchés.Cette étude révèle aussi un niveau de vie des Guadeloupéens qui reste inférieur à celui de la France métropolitaine. Par ailleurs les inégalités sont très fortes: les 10 % de personnes les plus aisées gagnent 5 fois plus que les plus modestes

    Plus d'1 Guadeloupéen sur 3 vit sous le seuil de pauvreté

En 2017, 134 mille 800 Guadeloupéens vivaient en dessous du seuil de pauvreté national. Cela représente 34% de la population. A titre de comparaison, dans l'hexagone le taux de pauvreté est seulement de 14%. Le seuil de pauvreté est fixé à 1010 euros par mois et par unité de consommation en France. Cela correspond à un revenu disponible de 2121 euros par mois pour un couple avec deux enfants de moins de quatorze ans. Selon l'INSEE, ce niveau de pauvreté s'explique par la situation économique très particulière en Guadeloupe avec un marché étroit, isolé, en proie aux situations de monopole et où le niveau de qualification est très bas et les jeunes qualifiés quittent le territoire.

Selon l'étude, les chômeurs, les familles monoparentales et les ménages jeunes sont les plus touchés par cette pauvreté.

Des inégalités plus fortes entre personnes aisées et personnes modestes 

Cette étude révèle aussi un niveau de vie des Guadeloupéens qui reste inférieur à celui de la France métropolitaine. Par ailleurs les inégalités sont très fortes: les 10 % de personnes les plus aisées gagnent 5 fois plus que les plus modestes. Les prestations sociales occupent une plus large place dans le revenu disponible des ménages guadeloupéens par rapport à ceux de l'hexagone. Les prestations sociales représentent ainsi 60 % des revenus des plus modestes;

Toutefois, entre 2011 et 2017, le taux de pauvreté en Guadeloupe a diminué de 4 points et sur la même période, la part des actifs a augmenté.

Le niveau de vie des plus modestes a augmenté en 5 ans mais le sentiment de pauvreté reste néanmoins plus accentué comparativement à l'Hexagone. En Guadeloupe, 59 % des ménages avec un très faible niveau de vie déclarent arriver difficilement à boucler leurs fins de mois.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.