Réforme de l’abattement fiscal de 30% : les élus locaux s’inquiètent

Par 25/09/2018 - 06:56 • Mis à jour le 25/09/2018 - 06:56

Suite à la présentation par le gouvernement du budget 2019 hier à Paris… Les voix s’élèvent contre la réforme de l’abattement fiscal de 30% pour les Outre-Mer

    Réforme de l’abattement fiscal de 30% : les élus locaux s’inquiètent

Le budget 2019 a été présenté ce lundi à Paris. Avec 2,44 milliards d'euros attribués à la mission Outre-mer, contre 2,02 milliards en 2018, les crédits sont en hausse au ministère. Pourtant, une mesure inquiète les élus des collectivités ultramarines : la réforme de l'abattement fiscal qui doit rapporter 70 millions d'euros.

Le gouvernement se refuse à parler de suppression. Selon le ministère, il s’agit uniquement d’une «modulation» car le changement ne concernera qu'environ 48 000 foyers fiscaux parmi les plus aisés en Outre-mer. L'abattement fiscal à 30% est donc maintenu et aura désormais pour plafond 2300 euros en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion. 

Face aux critiques, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin affirme qu'il s'agit de «courage politique et de justice sociale».

Néanmoins, des voix s’élèvent déjà l’échelle locale.

Pour les députés guadeloupéens, ces décisions fiscales risquent d’avoir des répercussions très lourdes pour la population. Ils considèrent ces mesures comme étant injustes compte tenu de l’écart conséquent entre le coût très élevé de la vie dans les régions ultramarines et celui de l’Hexagone. Les députés Hélène Vainqueur Christophe et Max Mathiasin ont d’ores et déjà annoncé qu’ils étaient contre cette réforme fiscale.

Le texte doit être examiné à l'assemblée nationale.