Start-up en Guadeloupe : entre défis et ambitions

Par • Mis à jour le 09/03/2018 - 09:52

Quel est l’état de santé de nos start-up guadeloupéennes ? La rédaction d’RCI s’est penchée sur le thème de ces jeunes entreprises locales, novatrices et prometteuses cette semaine. Nous nous sommes rendus au spot coworking de Jarry à Baie-Mahault, à la rencontre de jeunes talents locaux qui évoluent avec leur époque.

    Start-up en Guadeloupe : entre défis et ambitions

Une société confrontée à une perpétuelle mutation et où l’on assiste à un essor des techniques modernes. Pourquoi le spot ? Car c’est le seul endroit en Guadeloupe qui peut accueillir ces start-up, dans un espace dédié au développement des entreprises locales.

Bref historique 

L’idée du coworking est issue de San Francisco en 2005 pour répondre à une demande, celui des indépendants et leurs besoins de disposer d’un lieu d’échanges, stimulant et sans hiérarchie. En Guadeloupe, le spot existe depuis 2017, mais il voit son cheminement progressé. Depuis son ouverture, plus de 2000 personnes sont passées au spot et près de 300 entrepreneurs locaux y travaillent.

Même si le concept plaît, tout n’est pas évident pour ces jeunes entreprises locales. En raison notamment du financement. La plupart des start-up font appel à du crowdfunding et si elles en ont la chance, des subventions publiques. C’est le cas de la société « Carter », une application orientée sur le transport aux Antilles, co-fondée par Yannick Jotham âgé de 26 ans. La start-up a bénéficié d’une aide du Conseil Régional et de la BPIfrance, la banque publique d’investissement.

Pour d’autres, créer une start-up n’est pas une démarche évidente, ils démarrent et utilisent leurs fonds propres pour se lancer. Parfois, cela prend du temps avant de pouvoir se dégager un revenu. C’est le cas de Phibel Puissant, fondatrice et présidente de la société Caraïbe Factory spécialisée dans la visite d’entreprise. Mais selon la présidente de Caraïbe Factory, la demande existe bien en Guadeloupe mais la question du financement demeure incontournable.

Enjeu

De son côté, le spot coworking de Jarry a plusieurs missions, celui de permettre aux start-up de se rendre visible sur la scène internationale et de leur permettre de se rencontrer et d’échanger sur leurs profils respectifs. Enfin, il se définit comme un levier de l’innovation entrepreneuriale guadeloupéenne.