Suspension du mouvement de grève des agents du SIAEAG

Par 08/09/2020 - 22:53
01/01/2020 - 00:00

Bonne nouvelle pour les usagers guadeloupéens, dès aujourd'hui, l’eau coulera de nouveau dans les robinets. Un soulagement pour la population qui intervient après l'annonce hier soir de la suspension du mouvement de grève des agents du SIAEAG affiliés à l’UNSA.

    Suspension du mouvement de grève des agents du SIAEAG
Crédits photo : RCI Guadeloupe

Après un début de semaine difficile, la distribution de l'eau en Guadeloupe devrait reprendre normalement. Une issue heureuse qui est intervenue à la suite d'une réunion qui s’est tenue au vélodrome de Gourde-Liane, ce mardi soir à Baie-Mahault.

Une réunion initiée par le Président de la région Guadeloupe, Ary Chalus, accompagné du préfet de Région, Alexandre Rochatte, des représentants du Conseil Départemental, des EPCI intégralement représentés et bien sûr de l’UNSA qui représentait les salariés du SIAEAG.

Une réunion d'urgence qui avait pour objectif prioritaire de rassurer les salariés du SIAEAG sur leur avenir. Autre point d'importance évoqué, le plan d’action mis en place par l’État et la Région Guadeloupe dans le cadre la dissolution du SIAEAG et la création d'un syndicat unique de l'eau en Guadeloupe.

Un rendez-vous prometteur pour la suite mais...

Si l'information principale du jour est la suspension du mouvement de grève déclenché il y a quelques jours par les agents du SIAEAG, affiliées à l’UNSA. L'autre information majeure concernait, la dissolution du SIAEAG. Déjà annoncée, il a été confirmé que cette dissolution devrait être très prochainement entérinée par le biais d’un décret en Conseil d’État.

Sur ce point, l’État et la Région Guadeloupe assurent que tout est prévu pour garantir aux salariés du SIAEAG, leur rémunération ainsi que leurs acquis durant cette phrase transitoire. Il faut savoir que selon le schéma présenté par l’État et les représentants politiques, une fois le SIAEAG dissout, les effectifs actuels de la structure remonteraient mécaniquement vers les EPCI et cela, serait valable pour les titulaires comme pour les contractuels. Une manoeuvre qui s'opèrerait dans l'attente de la mise en place de la nouvelle structure et sa nouvelle organisation.

Une opération qui n'a pas convaincu pour autant Michel Letapin, secrétaire général de l'UNSA. Pour lui, " cette opération n'est pas rassurante et a le mérite d'exister juste pour calmer le jeu."

La partie financière (re)mise sur la table

Si les EPCI ont eux aussi été rassurés quant à la gestion future des agents du SIAEAG qu'ils accueilleront en leur sein, le syndicat UNSA a fait part de sa satisfaction quant aux avancées relevées dans le cadre des engagements de règlement des dettes pris par les élus dans le cadre du protocole d’accord de suspension de conflit signé le 28 juillet dernier.

Les parties prenantes du dossier ont également pris acte ce mardi, du versement partiel des sommes dues par les collectivités au SIAEAG et de l’évolution des mandatements prioritaires au 8 septembre 2020.

Les parties sont amenées à se revoir prochainement puisque le Préfet de Région s’est engagé à rencontrer sous dizaine, les présidents des communautés d’agglomération membres du SIAEAG, l’UNSA, les autres dirigeants des organisations professionnelles qui le souhaitent et représentants des agents du SIAEAG. L’objectif étant d'échanger sur les contours de la nouvelle structure.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.