Un hôtel Pullman balnéo et spa prévu pour 2023 sur la presqu'île de la Baie du Moule

Par 05/02/2021 - 17:40
01/01/2020 - 00:00

La première pierre du futur complexe hôtelier balnéo spa Pullman Royal Key Welness Center a été posée ce matin sur la presqu'île de la Baie du Moule. Sur le site de l'ancien Royal Caraïbes, un établissement va donc enfin renaître. La mise en service est prévue en 2023.

    Un hôtel Pullman balnéo et spa prévu pour 2023 sur la presqu'île de la Baie du Moule

C'est l'un des sites emblématiques de l'hôtellerie guadeloupéenne qui s'apprête à renaître. Une "Arlésienne" pour les Mouliens, car depuis la liquidation de la société Royal Caraïbes en mai 2000, ils n'ont pu que constater inexorablement la dégradation des installations de cette presqu'île de la Baie, jusqu'à la destruction complète en 2017.

Rumeurs et projets se sont succédés pendant près de vingt ans, jusqu'au dernier présenté en 2018, par la SEMSAMAR et la société de l'ancien rugbyman Serge Blanco, un centre de thalasso qui est tombé à l'eau, mais qui laisse finalement place à ce resort balneo et spa, porté par la Sem Patrimoniale et le Groupe Accor, sous sa marque Pullman.

Pose de la première pierre du Royal Key

La pose de la première pierre de ce quatre étoiles, le Royal Key, signe deux retours. Celui d'une grande infrastructure au Moule, commune délaissée depuis deux décennies, avec la fin du Royal Caraïbes, mais également le défunt établissement des Alizées. Il marque également celui d'Accor dans notre archipel, qui après un changement de stratégie annoncé avec fracas en 2002, avait vendu son dernier établissement en 2008. 

102 chambres et suites

Dans cet hôtel, on retrouvera des offres classiques, comme un restaurant, un bar lounge, une structure de plage, une salle de séminaires, mais également ce complexe de bien-être avec 11 salles de spa, un hammam, une piscine, des bains dédiés, un parcours sensoriel et une salle de fitness. Pour ce qui est de l'hébergement, 102 chambres et suites sont prévues. Au total, le projet va coûter plus de 32 millions d'euros, dont 11 millions financés par des fonds européens. 

Les travaux vont débuter en avril pour une livraison de cet hôtel prévue pour 2022, avec une mise en service en 2023. Un outil essentiel pour l'équilibre du territoire selon Guy Losbar, vice-président à la Région et président de la Sem Patrimoniale.

Cela fait longtemps que la Guadeloupe n'avait pas accueilli un projet d'une telle envergure et c'est une excellente nouvelle pour le président de la CCI, Patrick Vial Collet, même si cela représente une concurrence pour l'homme d'affaires hôtelier qu'il est.

 

 

Tags