"Une dynamique encore positive en Guadeloupe", selon l'INSEE en 2019

Par 19/06/2020 - 11:02
01/01/2020 - 00:00

"Une dynamique encore positive". C’est ce qui ressort du bilan économique de l’INSEE pour l’année 2019 et les indicateurs sont plutôt encourageants. En 2019, les incertitudes politiques et économiques liées notamment au Brexit ou encore à la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis conduisent à une baisse de l’activité économique mondiale, la croissance est au plus bas (+ 2,3 %) depuis la crise financière de 2008-2009.

    "Une dynamique encore positive en Guadeloupe", selon l'INSEE en 2019

Malgré un climat économique mondial morose, les entreprises guadeloupéennes ont continué à investir contribuant ainsi à maintenir la croissance du PIB régional dans la même dynamique qu’au niveau national (+ 1,5 %).

Plusieurs indicateurs sont donc soulignés :

Dans un premier temps, l’amélioration du marché du travail pour toutes les tranches d’âge avec une hausse de l’emploi salarié et la baisse de la demande d’emploi qui s’est poursuivie en 2019 à un rythme beaucoup plus soutenu qu’en 2018.

L’investissement repart à la hausse. Dans l’immobilier, les taux bas ont dopé les crédits à l’habitat qui accélèrent du côté des ménages.

En revanche, la consommation des ménages s’essouffle, en dépit de la hausse de la masse salariale dans le privé (+ 4 %) et d’une inflation modérée (+1,1 %). Dans ce contexte les importations de biens de consommations durables à destination des ménages diminuent tandis que celles des biens non durables restent stables.

L’activité agricole a été plutôt terne en 2019 : La production sucrière baisse malgré une bonne richesse saccharine, la banane n’a pas encore retrouvé son potentiel d’avant le passage de l’ouragan Maria, l’élevage quant à lui continue sur sa trajectoire à la baisse.

Le secteur touristique a une évolution contrastée, le nombre de passagers est en hausse de 2,5 % à l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes néanmoins, le nombre de croisiéristes recule de 12 % et le nombre de nuitées est en retrait de 3,5 % dans l’hôtellerie.

Notez toutefois, que la dynamique de l’économie guadeloupéenne en 2019 connaît, comme l'ensemble du territoire français, un arrêt brutal avec la crise sanitaire liée au virus Covid-19 en mars 2020.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.