Une jeune marque bio et locale mise sur une culture patrimoniale

Par 15/08/2020 - 10:44
01/01/2020 - 00:00

Des produits de beauté locaux qui font la promotion d'une matière première un peu oubliée... C'est l'objectif de La Source Cosmetics. La jeune entreprise a vu le jour à Sainte-Rose juste avant le confinement et gagne en notoriété en s'appuyant sur une culture patrimoniale : la vanille.

    Une jeune marque bio et locale mise sur une culture patrimoniale

Derrière ce projet se cache un couple. Sébastien Petitjean Roget est Guadeloupéen et avec son épouse Sandra Albertolli, ils ont tout quitté à Paris pour une reconversion naturelle dans l'archipel. Leur jeune entreprise a vu le jour à Sainte-Rose durant le confinement et se nomme La Source Cosmetics.

À l'origine, l'idée était de proposer des produits de toilette pour les clients d'un lodge qu'ils ont aménagé sur les hauteurs du comté de Lohéac, mais la cosmétique a finalement pris le dessus. Sandra s'est même formée pour fabriquer des produits qualitatifs.

 

Leur engagement, ce sont des produits bio, naturels et locaux avec l'ambition d'y associer la relance d'une culture patrimoniale un peu oubliée, celle de la vanille. Sébastien Petitjean Roget est d'ailleurs membre de l'APAGWA et travaille autour de l'agroforesterie. Il a notamment lancé la plantation de vanille locale qui devrait donner ses premières cultures d'ici 4 à 5 ans.

 

Pour l'heure, La Source Cosmetics propose une gamme de six produits, allant de 18 euros pour les shampooings et après-shampooing secs, à 75 euros pour son sérum visage. Un prix certes un peu élevé, mais pour une utilisation prolongée (jusqu'à trois mois) promettent les cofondateurs. Si la certification bio est en attente, toutes les productions ont été testées à l'Institut Pasteur et bénéficient d'une autorisation de l'ANSM. 

Pour être cohérents avec leurs engagements, Sandra et Sébastien ambitionnent de proposer des contenants en consigne et de bâtir un laboratoire à énergie propre afin de limiter au maximum l'impact environnemental.

Il existe actuellement cinq points de vente dans le département et même si la jeune entreprise veut se donner le temps de grandir, elle ne s'interdit pas de viser le marché national et international, pour faire ainsi rayonner tous les bienfaits de la vanille de Guadeloupe.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.