A quand le très haut débit pour tous ?

Par 03/10/2018 - 04:54 • Mis à jour le 03/10/2018 - 04:54

L’internet pour tous et à Très Haut Débit, une réalité dans quelques années. C’est l’ambitieux projet de la Région Guadeloupe.Tout l’archipel pourra surfer à très grande vitesse. La collectivité proposera d’ici 2022 l’accès à internet via la fibre optique et une DSP, une délégation de service public. Cela concernera les 15 communes qui se trouvent dans les zones blanches, dont les dépendances du Sud. Alors en quoi consistera ce réseau d’initiative publique en fibre optique ?

    A quand le très haut débit pour tous ?

L’internet fait partie du quotidien des guadeloupéens, une journée sans connexion et c’est la fin du monde pour beaucoup. Exceptés, Petit-Bourg et Basse-Terre en zone dit noires avec un internet à très haut débit, le reste du réseau est à améliorer. C’est le cas de la zone grise, avec une couverture partielle du réseau THD que les opérateurs privés doivent faire évoluer. Sont concernées les communes de Saint-Claude, Vieux-Fort, Gourbeyre, Capesterre Belle-Eau, Goyave, Lamentin, Ste Rose, Baie-Mahault, Pointe à Pitre, Abymes, Gosier, Morne à l'Eau et Le Moule.

Par contre, toutes les autres communes sont dans la zone blanche, sans THD, avec un internet à débit variable. Ce sont ces communes qui doivent bénéficier de la fibre optique de la collectivité régionale.

Il s’agit d’Anse-Bertrand, Port-Louis, Vieux-Habitants, Bouillante, Baillif, Deshaies, Petit-Canal, Pointe-Noire, Saint-François ; mais aussi toutes les dépendances du Sud via un câble sous-marin encore à venir, à savoir Capesterre de Marie-Galante, Saint-Louis, Grand-Bourg, la Désirade, Terre-de-Bas et Terre-de-Haut.

Encore 4 ans à attendre

La première mesure du projet, la mise en service d’un câble sous-marin. Les précisions de Jean Gabriel Quillin Directeur du désenclavement numérique à la Région Guadeloupe.

C'est un opérateur privé qui va déployer la fibre optique pour le compte de la collectivité régionale. C’est ce qu’on appelle une DSP, une Délégation de Service Publique. Pour l’heure, le nom de cet opérateur n’est pas connu, plusieurs se sont positionnés sur ce projet. Il sera désigné d’ici la fin de cette année 2018. On apprend du côté de la Région, que les négociations pourraient débuter prochainement.

Des travaux en 2019

Selon le calendrier arrêté, les travaux devraient débuter courant 2019. L’opérateur effectuera donc les travaux et exploitera, pour le compte de la collectivité régionale, la fibre optique. Il pourra également proposer de partager la fibre avec d’autres opérateurs après accord. Toutefois, la Région aura toujours un droit de regard sur l’exploitation de la fibre optique dans les zones blanches avec les 15 communes concernées. Ce projet est l’une des priorités de la collectivité régionale.

Il permettra de connecter les guadeloupéens à internet à très haut débit, mais au-delà, c’est l’économie guadeloupéenne qui en sera booster : création d’emplois et d’entreprises, développement des secteurs numérique, et surtout dans des secteurs souffrant de double insularité comme les dépendances.

Diana Perran, Présidente de la Commission du Conseil Régional du Numérique et Audiovisuelle