Des instits favorables au retour à l’école « même pour 2 semaines »

Par 16/06/2020 - 21:36
01/01/2020 - 00:00

Le retour à l'école le 22 juin, "même pour deux semaines", présente des avantages du point de vue "psychologique", expliquent des enseignants. Par exemple, pour que les élèves terminent l'année sur une note moins anxiogène, avec leurs camarades, afin de mieux aborder la prochaine rentrée scolaire.

    Des instits favorables au  retour à l’école « même pour 2 semaines »

L’école ouverte le 22 juin en Guadeloupe pour «tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale». Cette annonce d’Emmanuel Macron divise les parents d’élèves, entre craintes pour les uns et soulagement pour les autres.

Du côté des enseignants, si les modalités de ce retour peuvent prêter à questionnement, tous ceux que nous avons interrogés se disent « favorables » à ce retour, si ce n’est pour une question pédagogique, au moins pour une question « psychologique ».

Florence Rachel et Véronique, professeures des écoles dans le 1er degré, témoignent :

Des questions demeurent

 

«Je veux retourner à l’école pour les copines » , explique Chanaïce, 7 ans ; « ça va faire bizarre de retrouver les copains mais c’est tant mieux », sourit Clayvens, 10 ans, qui ont, chacun, « envie » de retourner à l’école.

Le papa de Chanaïce est contre, toujours inquiet quant au coronavirus. La maman de Clayvens a de son côté hâte de remettre son fils en classe mais avec certaines questions sur les modalités de la reprise, à savoir « si ça revient à la normale pour la cantine, le périscolaire », même si, pour cette maman, « l’essentiel c’est qu’il retourne à l’école. »

Pour les enseignants interrogés, l’important ce sont surtout les mesures d’hygiène : « à partir du moment où il y a de l’eau et du savon », Florence se dit « favorable » à ce retour. Le papier toilette, l’eau et le savon à l’école, "un vieux combat" pour Céline, professeur des écoles, qui s’interroge aussi sur la présence des ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) : « je sais que dans de nombreuses communes les ATSEM sont actuellement formées pour les conditions d’hygiène face à cette crise du Covid. Est-ce que les formations ont été effectives, est ce qu’elles seront terminées ? Est ce que les ATSEM seront présentes ?»

Malgré ces questions, Florence et Céline sont convaincues des bienfaits de ce retour à l’école, si ce n’est du point de vue pédagogique, au moins « pour l’aspect psychologique », afin que « les enfants puissent se revoir réapprendre à vivre ensemble [...]être rassurés, ce qui permettra peut-être de diminuer les angoisses pour la rentrée de septembre », explique Florence. Selon la jeune femme, « au niveau social c’est important de reprendre l’école même pour un très court moment. »

Car si l’école reprend bien le 22 juin, il restera 8 jours d’école maximum avant les vacances, 8 jours pour se dire que l’année scolaire est terminée et qu’une autre va commencer.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.