Education : climat toujours tendu entre syndicats et rectorat

Par / /

Certaines organisations syndicales ont quitté le Comité technique académique qui se tenait ce jeudi matin. Elles reprochent au Rectorat de ne pas appliquer correctement la loi.

Le climat est en effet loin d'être serein dans le monde de l'éducation. Plusieurs points ont attisé la colère de certaines organisations syndicales ce matin. Déjà dans la dénomination même de ce comité technique académique qui n'était pas un CTA dit de repli selon elles, mais un CTA normal dans la mesure où l’ordre du jour a été modifié. Mais ce qui pose problème pour les syndicats c'est la question de la répartition horaire. Selon les organisations syndicales, la réglementation est claire : les votes en conseil d’administration (CA) des Dotations horaires Globales (DHG) doivent se faire après le CTA.

Mais selon Gustave Byram secrétaire général de l'UNSA,dans les faits ce n’est pas le cas dans bon nombre d’établissements scolaires.

Un recul sur l'annulation des suppressions de postes ? 

 La mission de l'inspection générale qui arrive lundi 17 février aurait-elle déjà enterré l'annulation des suppressions de postes, puisque certains établissements sont déjà en train de valider les 56 suppressions de postes ? C'est la question que se pose la FSU qui indique avoir interpellé l’administration sur un engagement pris par le Recteur de reporter les Conseils d’Administration après la tenue d’un Comité Technique sur les moyens.  Eddy Ségur, le secrétaire général de la FSU y voit un manque de respect de la part du Recteur. 

L'UNSA dénonce de son coté ce qu'elle qualifie d’absence de pilotage dans cette académie et enjoint le Recteur à faire appliquer la législation en vigueur.

Le retour des blocages ? 

Le FSU appelle à un défilé aux flambeaux ce jeudi soir à 18h aux Abymes pour exiger le retrait du projet de réforme des retraites. Le syndicat appelle également à la mobilisation le mardi 18 février à 9h devant le rectorat en noir, pour accueillir la mission de l’inspection générale.

Le syndicat dit se préparer à l’éventualité d’une reprise des blocages d’établissements après les vacances du Carnaval si l’administration persiste dans ces pratiques qu'elles jugent opaques et qui nuisent fortement à l’intérêt de la jeunesse guadeloupéenne.

Aucun appel à la mobilisation n'a été lancé du coté de l'UNSA et du SPEG.

Le SPEG préfère ainsi voir la tournure que prendront les discussions à l'issue de la mission de l'inspection générale la semaine prochaine.

Un nouveau comité technique académique devrait être fixé à la rentrée des vacances du Carnaval. 

Tags

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.