La mobilisation se poursuit à l'Université des Antilles

Par 09/03/2021 - 15:01 • Mis à jour le 09/03/2021 - 15:00

Une semaine après leur assemblée générale mardi dernier à l’amphithéâtre Mérault, aucune rencontre ne s’est tenue entre les membres du collectif La Lettre Ouverte et la direction. Un préavis de grève avait été déposé pour ce mardi 9 mars. Une nouvelle assemblée générale s’est tenue ce mardi.

    La mobilisation se poursuit à l'Université des Antilles

La mobilisation du collectif La lettre ouverte à l’université des Antilles se poursuit. Une semaine après leur assemblée générale, le collectif ne constate aucune évolution et aucune rencontre ne s’est tenue avec  la présidence de l’université. Pour rappel, le collectif dénonce des pressions exercées par la présidence qui génère une anxiété chez le personnel, une mauvaise gestion notamment dans la prise de décision, de mauvaises conditions de travail. Le collectif s’inquiète pour l’avenir des étudiants.

Ce mardi, devant l’entrée du campus de Fouillole ses membres ont tenu une nouvelle assemblée générale détaillant leur cahier de revendications. Ils exigent une rencontre avec le président de l’UA.

Annie Flory professeur des universités et membre du collectif de la lettre ouverte ce sont les méthodes de la direction qui sont en cause. Elle déplore l'absence de communication avec le président qui leur aurait fait parvenir un mail d'invitation pour la présentation de son bilan. Une invitation qui concorde avec leur journée de mobilisation. Selon elle, un climat de peur s'est installé au sein du personnel. 

 

Le 2 mars dernier, réunis en assemblée générale sur les campus de Fouillole et de Schoelcher, les personnels et usagers de l’université des Antilles, ont voté un appel à la grève pour ce mardi 9 Mars 2021 sur chacun des pôles. Ils appellent l’ensemble du personnel et les étudiants à soutenir cette action.

Les membres du collectif ont publié une liste de revendication par pôle parmi lesquelles, pour la Martinique, la mise en place d’une vraie cellule sur les risques psychosociaux avec le CHSCT, un audit indépendant sur les risques psycho-sociaux avec transmission et transparence du rapport à la communauté , un audit et plan de gestion de la crise sanitaire, un délai supplémentaire pour l’accréditation en cours avec concertation et passage par les instances légales (CFVU, CAC, CA), la libération des listes de diffusion professionnelles , l’obtention des rapports du contrôle de légalité réalisés sous la responsabilité des recteurs, une audience auprès des recteurs de Guadeloupe et de Martinique.

Le pôle de Guadeloupe a réclamé de son côté, la démission du VP Pôle Guadeloupe, l’ouverture de la première année de la licence arts en septembre 2021 et la transparence sur le circuit de signature des conventions de recherche. Le président de l’Université des Antilles, Eustase Janky a condamné les sabotages orchestrés dans des amphithéâtres, des salles de cours et des bureaux. La semaine dernière, certains personnels n'ont pas pu accéder à leurs bureaux et les partiels des étudiants de l'UFR des sciences exactes et naturelles ont été reportés.

Tags