Le Lycée Carnot met l'art au cœur de Pointe-à-Pitre

Par 03/12/2020 - 12:33
01/01/2020 - 00:00

Dans le cadre d'un projet pédagogique d'actions éducatives et culturelles sur le marchandisage visuel, le lycée Carnot a réalisé une œuvre d'art sur le passage piétons situé en face de l'établissement scolaire.

    Le Lycée Carnot met l'art au cœur de Pointe-à-Pitre
Photo @Catherie Acina

La rue Jean Jaurès a pris des couleurs. Les élèves de la première marchandisage visuel du Lycée Carnot ont réalisé une œuvre d'art sur le passage piétons situé en face de l'établissement dans le cadre du projet pédagogique d’actions éducatives et culturelles dans la Ville de Pointe-à-Pitre.

Carnot

L'art au coeur de la ville 

S'inspirant de la série « Funnycross » de l'artiste bulgare Christo Guelov, ils ont choisi de peindre eux-aussi la rue. Le projet proposé et encadré par Catherine Acina enseignante en arts appliqués est une première en Guadeloupe ou ce nouvel art de la rue n'avait encore été réalisé. une première en Guadeloupe.

Par ailleurs, le projet s’inscrit dans le cadre de la semaine académique du créole 2018/2019 : « fanm kréyòl an mouvance: Isidan, toupatou, toulè, yè, jòdi é dèmen qui signifie en français, La femme créole en action : ici, ailleurs et en tout temps. L’objectif de ce projet était de valoriser et de s’approprier le patrimoine régional. Les élèves ont travaillé sur le thème du vivre ensemble et ont cherché à donner une place essentielle à la femme créole.

Sur leur funnycross, les lycéens ont donc inscrit des phrases en créole destinées à sensibiliser les femmes sur ces questions de parité mais aussi à faire rayonner la langue et la culture locale à travers le monde.

Ces œuvres d’art s'inscrivent dans le paysage et permettent à ceux qui les côtoient de s'interroger, de devenir eux-mêmes des acteurs de la scénographie visuelle de la route.

Le lycée a reçu le soutien de la ville et de la communauté d'agglomérations Cap Excellence. Afin de réaliser cette oeuvre, les lycéens n'ont pas hésité à sacrifier quelques heures de leur week-end. Ils ont travaillé de 6h à 17h le samedi 7 novembre dernier. 

 

Carnot

 

Images fournies par @Catherie Acina

Tags