Le Préfet et le Recteur demandent la réouverture des écoles

Par 04/06/2020 - 16:11
01/01/2020 - 00:00

Dans un courrier daté du 2 juin et adressé aux maires, le Préfet et le Recteur demandent la réouverture des établissements scolaires. Ils mettent en demeure les municipalités de définir des modalités d'accueil dans les établissements scolaires, maternelles et élémentaires pour le 6 juin.

    Le Préfet et le Recteur demandent la réouverture des écoles

Près d'un mois après la fin du confinement et alors que la France entame la seconde phase du déconfinement les écoles pourraient bien rouvrir en Guadeloupe comme elles le sont sur le reste du territoire français. Dans un courrier daté du 2 juin, le Préfet et le Recteur demandent donc aux maires la réouverture des établissements scolaires.

Le 11 mai dernier, le gouvernement a en effet annoncé la réouverture des écoles en France. Mais en Guadeloupe, seules les communes de Goyave et Petit-Bourg ont rouvert leurs établissements scolaires. La commune de Désirade qui souhaitait rouvrir, n'avait pas pu procéder à cette réouverture, faute d'eau dans les robinets. Les autres municipalités, ont elles fait le choix de reporter cette ouverture au mois de septembre prochain. Une décision qui s'appuyait alors sur la situation de crise sanitaire et la crainte d'une seconde vague de contaminations.

Toutefois, la France a entamé la seconde phase du déconfinement le 2 juin dernier. Le gouvernement a annoncé que tous les établissements scolaires français de la maternelle au lycée, allaient rouvrir leurs portes aux élèves. Pourtant en Guadeloupe, aucune des municipalités n'est revenue sur sa décision de fermeture jusqu'en septembre. 

Philippe Gustin et Mostafa Fourar expliquent dans ce courrier que "au titre de ses pouvoirs de police sanitaire, l’Etat a pris des mesures générales visant à gérer la catastrophe sanitaire. L’évolution de la situation sanitaire et les nouvelles données scientifiques disponibles ont permis un déconfinement progressif depuis le 11 mai dernier, la liberté étant depuis devenue la règle".

« Aucune raison impérieuse »  ne justifie le maintien des établissements fermés selon le Préfet et le Recteur. « La justice a rappelé que l'ouverture des écoles est une obligation » précisent par ailleurs les représentants de l'Etat.

Le maire des Abymes a d'ores et déjà annoncé que les établissements scolaires et crèches resteraient fermés sur son territoire. 

Quelle sera la réaction des autres municipalités et comment justifier la fermeture des établissements scolaires alors même que les restaurants, salles de sport et cinémas rouvrent et  l'activité économique et sociale reprend ? 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.