Réouverture des écoles : la classe politique s'insurge

Par 05/06/2020 - 10:15
01/01/2020 - 00:00

Certains élus s'insurgent après la mise en demeure des maires par le Préfet et le Recteur, de publier les modalités de réouvertures établissements scolaires pour le 6 juin. Ils dénoncent une mise sous tutelle.

    Réouverture des écoles : la classe politique s'insurge

La publication par le préfet et le recteur d’académie d’une mise en demeure de modalité de réouverture des écoles primaires et maternelles provoque la colère de la classe politique guadeloupéenne.A ce jour, 29 municipalités ont décidé de repousser la reprise à septembre, étant dans l’impossibilité d’assurer au quotidien la sécurité sanitaire de tous.

Au Lamentin, une école est ouverte sur les 10 de la commune. Elle reçoit pour l'heure 17 élèves.Le maire, Jocelyn Sapotille, a rappelé que « la réponse doit être proportionnée à la demande », ce qui n’est pas le cas à ce jour.

Premier maire du Département à avoir pris la décision de rouvrir les écoles en septembre sur son territoire, Claudine Bajazet édile en chef de Sainte-Rose le réaffirme, ses écoles resteront fermées et de surcroît elle réclame les moyens annoncés par le PM pour que le 2nd tour des municipales se déroulent dans de bonnes conditions.

 

Selon la Sénatrice, Victoire Jasmin, l’école est importante, la scolarité est obligatoire mais pas à n’importe quel prix.

 Les élus locaux sont ils sous tutelle, c’est la question que se pose Christine Houblon la Présidente du Mouvement radical social libéral de Guadeloupe Elle ne comprend pas la méthode employée par le préfet de Région. 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.