2020, une année record, chaude et anormalement sèche

Par 15/02/2021 - 09:52 • Mis à jour le 15/02/2021 - 09:50

L'année 2020 restera dans les annales comme étant une année chaude, anormalement sèche et record d'un point de vue de l'activité cyclonique en Guadeloupe.

    2020, une année record, chaude et anormalement sèche

Les services de Météo France ont publié leur bulletin climatique annuel 2020 pour la Guadeloupe et les Îles du Nord.

L'année 2020 a notamment connu en Guadeloupe, une sécheresse sévère, à des dates peu habituelles, un épisode de pluies brutales et extrêmes, un premier semestre très chauds mais surtout une saison record d'un point de vue de l'activité cyclonique.

Côté climat, après la fin de la saison normalement sèche, appelée « carême » de janvier à avril, une sécheresse sévère et à des dates peu habituelles a été relevée d’avril à juillet par les services de Météo France. En Guadeloupe avec 26,4°C de moyenne, le premier semestre 2020 est le 6ème plus chaud depuis 1945. La période avril-juin établit elle un nouveau record de sécheresse et se classe au 6ème rang sur 69 ans en Guadeloupe.

2020 est une des quatre années les plus ensoleillées de ces 25 dernières années. Le mercure a atteint les 35,5°C, le 28 août à l’aérodrome de Baillif. A l'inverse, c'est à Blanchet, Morne-à-l’eau que la température la plus basse de l'année a été relevée avec 15,6°C, le 23 février.

Côté pluie, si en Guadeloupe, quelques périodes ont été anormalement arrosées, un épisode a marqué les esprits, celui du 9 au 10 novembre avec des pluies remarquables sur le centre de l’archipel causant des inondations impressionnantes et d'importants dégâts matériels dans de plusieurs communes de l'île.

2020, saison record pour l'activité cyclonique

30 phénomènes ont été baptisés (17 tempêtes tropicales et 13 ouragans dont 6 majeurs) dans le bassin. Le précédent record du nombre de cyclones nommés, détenu par la saison 2005, était de 28. 2020 se place donc en 2ème position pour le nombre d’ouragans avec 9 lettres de l’alphabet grec utilisées. Malgré cette activité record en nombre de cyclone, l’indice d'Énergie Cyclonique Accumulée n’est pas le plus élevé. Il atteint néanmoins 180, ce qui fait de 2020 une saison extrêmement active et la classe en 13ème position depuis 1851.