Des bouées de relevés larguées au large des côtes antillaises

Par 03/09/2020 - 17:16
01/01/2020 - 00:00

Des bouées de relevés scientifiques vont être larguées à partir de la nuit de jeudi à vendredi au large de la Guadeloupe et de la Martinique. L'objectif est de mieux documenter les marées et les courants pour anticiper les risques sur le littoral.

    Des bouées de relevés larguées au large des côtes antillaises

Le navire militaire Dumont-d'Urville procède à compter de cette nuit et jusqu'à ce vendredi matin au largage de douze bouées de relevés scientifiques au large de nos côtes. Cela s'inscrit dans le cadre du projet européen Interreg « Carib Coast ».

Après la mise à l'eau de douze courantomètres durant la deuxième quinzaine d'août, qui seront chargés de fournir des données sous-marines, ces bouées vont permettre d'étudier les mouvements de surface. 

L'objectif étant de documenter les courants et l'évolution du niveau de la mer dans notre zone afin de mieux anticiper les risques de submersion et d'érosion du littoral. Il s'agit d'une grande avancée localement à écouter Ywenn De La Torre, le directeur régional du BRGM, qui chapeaute le projet ici en compagnie de l'Ifremer.

Si vous tombez sur ces petites bouées, équipées d'un signal lumineux, il est demandé de les laisser dériver sans les perturber afin d'optimiser les résultats scientifiques. 

Les courantomètres ont eux été mis à l'eau durant la deuxième quinzaine d'août. Ils seront relevés 100 jours après leur installation pour récupérer les données sous-marines. Le BRGM a filmé leur immersion.

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.