La Guadeloupe et la Martinique, bientôt bannies des pubs télévisées ?

Par 20/09/2020 - 13:57
01/01/2020 - 00:00

Dans son édition du jour, le Journal du dimanche révèle qu'un texte de loi visant à encadrer, voire interdire, les publicités pour les produits jugés nuisibles pour l’environnement serait en préparation. Un texte de loi qui pourrait avoir de lourdes conséquences pour la Guadeloupe et la Martinique.

    La Guadeloupe et la Martinique, bientôt bannies des pubs télévisées ?

Selon le Journal du dimanche, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, concocterait un texte de loi qui aurait pour objectif de mieux encadrer, voire supprimer des écrans de télévision, certains spots publicitaires mettant en avant des produits jugés nuisibles pour la santé ou l'environnement. Dans le contexte actuel où certaines entreprises du secteur de la publicité essaient tant bien que mal de survivre aux dommages collatéraux causés par la pandémie de Covid-19, une telle loi viendrait les achever et mettre à mal l'économie du secteur.

Selon les informations avancées par le journal en ligne et relayé par Capital.fr, les produits concernés serait les véhicules à moteur thermique, les produits et aliments sources d'obésité comme le Nutella qui est clairement dans le collimateur de la ministre de la Transition écologique. Parmi les autres cibles, les comparateurs de voyage qui inciterait les consommateurs à prendre l'avion, l'univers de la mode, à l'empreinte carbone jugée trop élevée. Mais là, où l'étonnement est au rendez-vous, c'est quand on apprend que cette loi pourrait directement concerner les Antilles françaises.

La Guadeloupe et la Martinique, bannies des téléviseurs ?

Selon le JDD, le texte de loi en cours de préparation du côté du ministère de la Transition écologique viserait directement la Guadeloupe et la Martinique. Pour justifier cette intention de la ministre qui paraîtrait irréel, les spots publicitaires de destinations lointaines, comme la Guadeloupe ou la Martinique, pourraient aussi être bannis en raison de trop longs trajets en avion pour s'y rendre.

L'heure est donc à l'interrogation quant à la réelle volonté de Barbara Pompili de retirer des écrans des spots publicitaires incitant à se rendre dans les Antilles françaises. Selon le JDD, une réunion d'information s'est tenue avant le week-end en présence de professionnels de la publicité, d'annonceurs, de chaînes de télévision ainsi que de représentants de la Convention citoyenne.

A l'origine de cette initiative de Barbara Pompili, une proposition de loi des députés Ecologie Démocratie Solidarité (ex-LaRem) qui vise à interdir progressivement la publicité de produits les plus polluants, à partir de 2022.

Selon le JDD, le Syndicat National de la Publicité Télévisée évalue les pertes potentielles de chiffre d'affaires à plus d'un milliard d'euros, au cas où si les mesures prises par le ministère de la Transition écologique venait à être actées.

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.