L'air de nouveau irrespirable en Guadeloupe

Par Laura Latchan, Richard Garnier 14/07/2020 - 11:26
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

La qualité de l'air se dégrade une nouvelle fois ce mardi 14 Juillet 2020 en Guadeloupe. Conséquence d'un autre épisode de brume de sable et d'une augmentation des niveaux en particules fines PM10 dans l'atmosphère dépassant les 80 μg/m3 en moyenne sur 24h, c’est le pire indice de 10 qui est en vigueur. Malheureusement pour les jours à venir, une autre masse nuageuse de sable, d’une ampleur jamais égalée depuis 20 ans chemine actuellement en Atlantique. 

    L'air de nouveau irrespirable en Guadeloupe

"Godzilla". Rien que le nom attribué à ce gigantesque nuage de sable, en dit long sur l’ampleur du phénomène, dont la première partie est déjà passée sur notre archipel il y a une dizaine de jours. Ce nuage continue de s’étendre, en sortie d’Afrique, et d’envahir l’Atlantique, jusqu’à nos latitudes.

De souvenir de météorologues, cela faisait plus de 20 ans qu’un nuage aussi dense, et d’une telle ampleur, n’était pas survenu. Initialement, c’est depuis le désert du Sahel, que le vent du Sahara baptisé l’Armatan commence à soulever dans le ciel les particules les plus fines.  Ce gigantesque nuage, étant, par la suite véhiculé par les alizées vers notre région Caraïbe, pour continuer vers les côtes américaines. Ce nuage peut monter jusqu’à 5 000 mètres d’altitude. Teintant le ciel en brun, créant des couchers de soleil chatoyants et supprimant les ouragans dans l’océan Atlantique, puisqu’il absorbe toute l’humidité ambiante. Hormis bien sûr les nuisances auprès des personnes les plus fragiles et les affections des voies respiratoires, voici peut-être là son unique bienfait, en cette saison cyclonique.

Tags