Accident aux Saintes : la faute à une « odeur de méthane » ?

Par • Mis à jour le 04/04/2018 - 17:19

Serait-ce une odeur de méthane qui a provoqué le double accident à l’hôtel Bois Joli, mardi, à Terre-de-Haut ? Une enquête a été ouverte.

    Accident aux Saintes : la faute à une « odeur de méthane » ?

L’enquête, menée par la brigade de gendarmerie de Terre-de-Haut, vise à déterminer les circonstances de cet accident dit « de maintenance ». A ce stade, certaines informations demeurent floues.

Il ressort des premières auditions que seule une des deux victimes aurait été électrisée, pour une raison qu’il reste à définir. Il s’agirait du responsable qui tentait de porter secours à l’ouvrier tombé dans la fosse septique. Ce dernier aurait chuté dans la fosse après avoir été incommodé par la forte concentration de gaz à laquelle il a brutalement été exposé. C’est une « odeur de méthane » qui est évoquée.

Cependant l’enquête se poursuit et il convient de rester prudent. L’inspection du travail devrait aussi s’inquiéter de savoir ce qui s’est passé. Cet accident aurait pu s’avérer dramatique car les deux hommes ont fait un arrêt cardiaque. Pourquoi ? Là encore l’enquête devra le déterminer.

Par chance, deux clients de l’hôtel (et non une seule personne comme évoqué initialement), rompus aux gestes de premiers secours, ont pu leur porter immédiatement assistance. Les massages cardiaques ont permis de ranimer les deux victimes, évacuées conscientes vers le CHU après avoir été médicalisées sur place par le SMUR.

Les deux hommes seraient hors de danger ce mercredi. En guise de remerciements, la direction de l’établissement prévoyait ce mercredi matin, d’offrir leur séjour aux deux sauveurs.