Début d'incendie au centre Rémy Nainsouta

Par 06/09/2018 - 17:55 • Mis à jour le 06/09/2018 - 17:55

Un homme avait été placé en garde à vue après un début d'incendie au centre Rémy Nainsouta, dans la nuit de mercredi à jeudi, mais la garde à vue du suspect a été levée. En cause : l’état mental de l’homme.

    Début d'incendie au centre Rémy Nainsouta

Le marginal d’une quarantaine d’années a passé la journée de jeudi en garde à vue au commissariat central de Pointe-à-Pitre. Mais celle-ci a été levée en fin d’après midi pour permettre son hospitalisation au sein du service psychiatrie du CHU. L’homme n’aurait en effet pas toute sa tête. Il n’a donné aucune explication. Il a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi, suite à un signalement, en possession d’une boite d’allumettes. C’était peu après le départ d’un incendie au centre Rémy Nainsouta de Pointe-à-Pitre. Le feu avait pris à l’extérieur du bâtiment vers 23 heures, mercredi soir, au niveau d’une porte et d’une fenêtre. Il n'y avait eu ni blessé ni dégât à déplorer heureusement. Quant à un lien éventuel avec les cambriolages du mois d’août, toujours au centre Rémy Nainsouta, il n’y a rien d’établi. L’homme n’aurait, selon nos informations, pas le profil.