Des barracudas sont passés à l'attaque aux bains de l'îlet Fajou

Par 06/12/2016 - 00:01 • Mis à jour le 06/12/2016 - 00:01

Des barracudas ont attaqué des baigneurs aux bains de l'îlet Fajou. Ces dernières semaines, trois attaques ont été enregistrées. Le Parc national pointe le comportement des visiteurs qui nourrissent ces poissons connus pour leur agressivité.

    Des barracudas sont passés à l'attaque aux bains de l'îlet Fajou
Des prestataires touristiques ont donné l'alerte au Parc national de la Guadeloupe. Ces dernières semaines, des attaques de barracudas ont eu lieu à l'îlet Fajou, situé dans le grand Grand Cul-de-sac marin. Il faut dire qu'une première attaque avait déjà été répertoriée. Elle remonte à plusieurs mois.

C'est du déjà vu

Cette situation a un air de "déjà vu". Il y a quelques années, des attaques de barracudas avaient été recensées au Gosier. Une femme avait été mordue à la cuisse sur la plage du Callinago. Un quinquagénaire avait, également, été attaqué sur le flanc à la Datcha. A chaque fois, un "gros" barracuda était en cause.

Peu farouche, le barracuda est un prédateur. Il n'est pas effrayé par la présence de l'homme. Pour l'animal, un humain qui porte des bijoux, des piercings ou un maillot de bain à strass ressemble à un poisson frétillant et brillant au soleil, donc à une proie.

L'homme responsable

En règle générale, quand le barracuda passe à l'attaque, c'est qu'il a été bien nourri par l'homme. Qu'il s'agisse de restes de pique-nique ou d'abats, nourrir cet animal le rend dangereux.

Le Parc national rappelle donc à tout un chacun ses responsabilités quant au comportement agressif de l'animal. Nourrir les poissons ou les animaux terrestres n'est pas sans conséquence.

Cela modifie les processus naturels, les interactions entre les animaux, leur environnement ainsi que leur comportement.


Anaëlle Edom avec Thierry Fundéré