Descente du RAID après un violent braquage

Par 07/01/2021 - 13:44 • Mis à jour le 07/01/2021 - 13:09

Depuis ce jeudi matin, 5 jeunes, âgés de 18 à 27 ans, sont en garde à vue au Commissariat de Capesterre Belle-Eau. Ils sont soupçonnés de vol avec arme et violence. Des faits survenus le 18 décembre dernier sur le territoire de la commune. Ce jour-là, un vol de bijoux avait été réalisé et un coup de feu tiré. Les bandits étaient même allés jusqu'à traîner sur une centaine de mètres la victime restée accrochée à leur véhicule.

    Descente du RAID après un violent braquage

Les policiers du Commissariat de Capesterre ont pris toutes leurs précautions, ce jeudi matin, lors de l'interpellation, dès 6H, de 5 dangereux individus dont 4 sont déjà très connus de leurs services et de ceux de la justice. Ils ont été épaulés par leurs collègues du RAID Antilles-Guyane pour appréhender, des jeunes, âgés de 18 à 27 ans, qui sont soupçonnés d'avoir mis en danger, le 18 décembre dernier, un autre groupe de jeunes dont l'un des membres était particulièrement visé. Ils ont volé, en effet, les bijoux de celui-ci. Des bijoux auxquels le jeune homme tenait tant qu'il a voulu s'accrocher à leur véhicule en fuite.

Les bandits ne se sont pas pour autant arrêtés. Ils ont traîné leur victime sur une centaine de mètres, à vive allure, jusqu'à ce que celle-ci, au péril de sa vie, finisse par lâcher prise. Les braqueurs, détenteurs d'au moins une arme à feu, étaient arrivés à bord d’une voiture et d’un deux roues. Ils n'ont pas hésité à faire feu, sur le véhicule de la victime qui s'est blessée lors de sa chute.

Hospitalisé, puis soigné, ses jours ne sont pas en danger.

Le Parquet de Basse-Terre a décidé d'ouvrir une enquête et les policiers de la brigade urbaine du commissariat de Capesterre Belle-Eau, grâce à des recoupements, ont réussi à identifier les protagonistes présumés de cette affaire dont certains, en fonction du déroulé des auditions, pourraient être traduits, dès ce vendredi après-midi, selon la procédure de comparution immédiate, devant le Tribunal Judiciaire de Basse-Terre.