Deux morts, deux blessés graves et un automobiliste en prison

Par • Mis à jour le 25/12/2017 - 11:02

Le conducteur en état d’ébriété qui a fauché mortellement samedi matin à Morne-à-l’Eau, un homme de 80 ans, dort depuis hier soir en prison. Concernant l’autre accident mortel survenu ce dimanche soir à Petit-Canal, les investigations des enquêteurs se poursuivent pour faire la lumière sur les circonstances de ce violent choc frontal entre les deux véhicules en cause. L’un des conducteurs est décédé, ses deux enfants à bord ont été grièvement blessés.

    Deux morts, deux blessés graves et un automobiliste en prison

Ce terrible accident s’est produit à Bazin Petit-Canal dimanche soir, peu avant 19h. Il plonge toute une famille dans la tristesse en cette fin de de week-end de Noël. Le conducteur décédé, originaire d’Anse-Bertrand, aurait en fait été victime d’un malaise au volant et c’est donc lui qui aurait été percuter l’autre véhicule qui venait en sens inverse. La victime avait ses deux enfants à bord. Deux enfants pris en charge par les secours, en urgence absolue, dont l’état inspire la plus grande inquiétude. Le conducteur de l’autre voiture, lui, s’en est sorti indemne.

Enquête en cours

Il appartiendra néanmoins à l’enquête en cours, de déterminer avec certitude les circonstances exactes de cet accident. A ce stade en tout cas, aucune hypothèse n’est écartée.

Drame à Morne-à-l'Eau

L’autre drame du week-end sur nos routes, s’est déroulé la veille, samedi matin, à Morne-à-l’Eau. Là, c’est un homme de 80 ans qui a été mortellement fauché par un automobiliste très alcoolisé. Le conducteur en état d’ébriété manifeste au volant, a immédiatement été placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de la commune. Une garde à vue qui s’est achevée dimanche soir. Présenté au parquet de Pointe à Pitre, ce chauffard a été mis en examen pour homicide involontaire, avec l’aggravation induite par la conduite sous l’empire d’un état alcoolique et placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Fond-Sarail, en attendant d’être jugé en correctionnel. Ces deux accidents mortels survenus durant le week-end, portent à 41 le nombre de personnes décédées sur nos routes depuis le début de l’année.