Fête sauvage, non-port du masque: week-end de rébellion aux Saintes

Par 18/01/2021 - 18:24 • Mis à jour le 18/01/2021 - 18:20

Ce week-end, les gendarmes ont eu fort à faire aux Saintes. Des ressortissants étrangers en escale dans l'archipel et des touristes ont été verbalisés après avoir organisé respectivement un barbecue et une fête sur la plage. Les forces de l'ordre ont également interpellé un homme qui refusait de porter son masque.

    Fête sauvage, non-port du masque: week-end de rébellion aux Saintes

Un bateau école étranger a fait escale à Terre-de-Haut vendredi soir. 52 ressortissants polonais se trouvaient à bord dont 33 stagiaires et 19 membres d’équipage qui ont décidé de faire un barbecue à la Place des Héros. Les gendarmes de l’île ont dispersé le rassemblement non autorisé en cette période de crise sanitaire et verbalisé le capitaine. Les protagonistes avaient fait des tests PCR, tous revenus négatifs à leur arrivée en Martinique, leur précédente escale.

Ce samedi, à Terre-de-Haut, un résidant de Vieux-Habitants venu passer le week-end aux Saintes a eu la mauvaise idée de se rebeller, alors que les gendarmes lui demandaient de mettre son masque au niveau de l’embarcadère. Insultes, coups, et menaces de mort auraient été proférées à l’encontre des forces de l’ordre. L’homme âgé d’une soixantaine d’années, alcoolisé, a été interpellé pour rébellion et outrage et a finalement passé le reste du week-end en garde à vue et en cellule de dégrisement. Il sera convoqué ultérieurement devant la Justice.

Enfin, ce dimanche en début de soirée, 9 touristes ont été verbalisés alors qu’ils avaient organisé une fête sur la plage de Pompierre. Une soirée qui leur aura coûté 135 euros chacun.

Tags