Il harcelait sexuellement des personnes âgées à Marie-Galante

Par • Mis à jour le 27/04/2017 - 07:47

Un jeune homme était présenté, hier, en procédure de comparution immédiate devant la juridiction correctionnelle pointoise. Il avait à plusieurs reprises, depuis le début d'année jusqu'à ces derniers jours, harcelé sexuellement des femmes d'un certain âge, chez elles à Marie-Galante. L'individu n'hésitait pas à pénétrer par effraction et usait parfois de la force. Vu son état mental, une peine avec obligation de soins psychiatriques a été ordonné par le tribunal.

    Il harcelait sexuellement des personnes âgées à Marie-Galante

Il surveillait le départ des maris ou fils et entrait en toute discrétion aux domiciles de femmes souvent âgées, restées seules. En tout, quatre victimes depuis janvier qui ont eu le réflexe de crier ou d’appeler les gendarmes, ce qui mettait en fuite le rodeur sinon on imagine le pire.  Bien qu’il n’ait pas l’air méchant en apparence, le suspect de 21 ans souffrirait de troubles mentaux, simple d’esprit.

A chaque fois, il demandait la même chose : une relation sexuelle bien sûr refusée, sauf qu’il usait parfois de la force et traînait certaines des femmes dans leur chambre. Heureusement, elles ont pu s’échapper grâce à divers stratagèmes.  L’une d’elles a même cassé son dentier en mordant l’agresseur.

"Pourquoi avez vous fait ça ?" a demandé la présidente, "Je ne sais pas, ça me passait par la tête" a répondu le prévenu, en rigolant.

L’état psychique de l’intéressé laisse à désirer, on a pu le constater à l’audience. C’est pour cette raison que le ministère public a opté pour une peine utile c'est-à-dire des soins urgents.

"Il faut aller rapidement chez le docteur "ont renchéri les juges.  Ainsi, le prévenu a écopé de six mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve avec injonctions de soins immédiats et interdiction d’approcher les victimes.