Il immole sa femme avant de s'immoler lui-même

Par 15/03/2017 - 16:26 • Mis à jour le 15/03/2017 - 16:26

Un homme d'une quarantaine d'années a immolé sa femme par le feu avant de s'infliger le même sort. Un drame conjugal qui a touché, mardi 14 mars 2017, le quartier de Petit Havre au Gosier en Guadeloupe.

    Il immole sa femme avant de s'immoler lui-même
Les sapeurs-pompiers ont été appelés, en milieu de journée, mardi 14 mars 2017, pour un feu d'habitation à Petit Havre au Gosier. Arrivés sur place, ils sont confrontés à une scène saissisante.

Les flammes se sont largement propagées à l'intérrieur de la maison. Ils découvrent également les corps calcinés d'un homme et d'une femme. On apprendra par la suite qu'il s'agit d'un agent pénitenciaire et de sa femme policière, tous deux âgés d'une quarantaine d'années.

Selon les premières informations recueillies sur place, l'époux aurait immolé sa femme par le feu avant de s'immoler à son tour.

Certains éléments viennent, d'ailleurs, accréditer cette thèse. Des traces de produits hautement inflammables ont été relevées. Pour en déterminer la nature, des investigations scientifiques vont être menées. Il s'agira en outre d'établir le déroulement des faits.

Selon des sources proches de l'enquête, les portes de la villa avaient été soigneusement fermées et l'alimentation en eau coupée.

Des problèmes conjugaux récurrents

Hier mardi, à Petit Havre, le voisinage faisait état des problèmes conjugaux du couple. La policière et l'agent pénitenciaire qui avaient envisagé de divorcer s'étaient finalement remis ensemble.

Pourtant, le mari avait été condamné récemment à dix-huit mois de prison avec sursis pour avoir séquestré et brutalisé son épouse. La justice avait, de surcroît, assortie à sa peine d'une interdiction d'approcher sa femme.

Reste que ce drame pose un certain nombre de questions. Pourquoi la quadragénaire est-elle revenue à son domicile ? L ' a-t-elle fait sous la contrainte ? Une enquête criminelle a été ouverte et confiée à la police judiciaire.

Anaëlle Edom avec Thierry Fundéré
@anaellee_rci