Il voyage avec une planche à voile et de la drogue

Par 27/10/2016 - 17:25 • Mis à jour le 27/10/2016 - 17:25

Une énième mule a été interpellée ces derniers jours alors qu’elle s’apprêtait à rejoindre l’hexagone. Il s’agit d’un père de famille, au-delà de tout soupçon, qui transportait deux kilos de cocaïne. Particularité: le suspect ne voyageait qu'avec une planche à voile vers Paris. Ce qui n'est pas passé inaperçu. L’homme a depuis été déferré et placé en détention provisoire car des investigations supplémentaires ont été ordonnées par le juge.

    Il voyage avec une planche à voile et de la drogue
Décidément les passeurs se succèdent et ne comprennent toujours pas qu’ils risquent gros pour ce genre d’infraction. Illustration avec cet individu, père de famille sans antécédent, au profil tout à fait insoupçonnable, qui a été interpellé alors qu’il détenait un peu plus de deux kilos de drogue. L’homme pensait qu’il n’éveillerait pas l’attention des agents, malheureusement pour lui il a été pris avant de pouvoir embarquer dans l’avion. Placé en garde à vue, il a du s’expliquer sur la marchandise illicite qu’il transportait. Une ouverture d’information judiciaire a été ordonnée afin d’en savoir plus sur les commanditaires éventuels de ce trafic.

Un bagage original éveille l'attention

Après 96 heures d’audition, le suspect a été mis en examen ce mercredi et placé en détention provisoire dans l’attente des investigations complémentaires. Selon nos informations, le passager modèle, peut être inspiré par "Brice de Nice", voyageait avec seulement une planche à voile et un petit sac, ce qui a attiré le regard des contrôleurs de l’aéroport. L’enquête a depuis été confiée à la police judiciaire du Morne Vergain. Fait-il parti d’un réseau complexe et régulier entre les Antilles et la métropole ? C’est la question légitime à laquelle les enquêteurs tentent de répondre, d’autant plus qu’une autre mule a encore été interpellée ce mercredi soir, mais en l’espèce, il est encore trop tôt pour dévoiler les détails de cette nouvelle saisie.

Rinsy Xieng