Ils se faisaient livrer leur cocaine par colis postal depuis la Guadeloupe

Par 03/06/2018 - 17:40 • Mis à jour le 03/06/2018 - 17:40

Une nouvelle affaire de trafic de drogue démantelée par les policiers et douaniers de Seine-Saint-Denis et de l’Oise. Ils ont intercepté sept colis remplis de cocaïne, à destination du grossiste, livrés depuis la Guadeloupe par colis Chronopost.

    Ils se faisaient livrer leur cocaine par colis postal depuis la Guadeloupe

Ces trafiquants devaient certainement estimer que le procédé était simple, rapide et sécurisé. Quatre hommes et une femme, tous âgés d’une trentaine d’années et domiciliés en Seine-Saint-Denis et dans l’Oise, se faisaient ainsi livrer la drogue directement par colis Chronopost depuis la Guadeloupe. Ils la récupéraient au centre de tri d’Alfortville. En moins de six mois, ils auraient ainsi reçu puis écoulé, plus de sept kilos de cocaïne. Lors de perquisitions à leur domicile, les policiers de la brigade de sûreté territoriale de Villejuif ont également trouvé 1,6 kilos de cannabis et un fusil d’assaut.

Une longue enquête

Cette enquête avait débuté en novembre dernier quand les services des douanes flairaient un colis suspect, contenant plus de 300 grammes de poudre blanche. Et ces services d’expliquer « qu’ils travaillent beaucoup dans les centres de tri notamment avec des chiens spécialisés dans les stupéfiants ».  Dès que le chien « marque », comme ils disent dans leur jargon, ils ouvrent les colis ». Dans cette affaire, afin de remonter jusqu’à la tête de pont du trafic, et non pas seulement sur ceux qui venaient les récupérer à la Poste, les parquets de Créteil et de Pointe-à-Pitre ont mis en place une surveillance. Sept colis contenant de la cocaïne, envoyés depuis la Guadeloupe, ont ainsi été envoyés à Alfortville depuis novembre 2017. Les policiers de la sûreté identifiaient les trois hommes qui venaient les récupérer. Mais surtout, ils remontaient jusqu’au commanditaire. Ce grossiste,  habitant la Seine-Saint-Denis, a depuis été écroué à Fleury-Mérogis, dans une autre affaire de stupéfiants.