"J’étais obligée de réagir en faisant une vidéo menaçante"

Par • Mis à jour le 11/01/2016 - 13:55

Face au harcèlement scolaire subi par sa fille, une mère réalise une vidéo menaçante qu’elle publie sur une application mobile de messagerie.

    "J’étais obligée de réagir en faisant une vidéo menaçante"
(AUDIO)

Une mineure originaire de Basse-Terre serait, depuis plusieurs mois, victime d'harcèlement de la part de ses camarades. Ces derniers auraient identifié l’adolescente dans une vidéo pornographique circulant sur les réseaux sociaux. Mais, selon la mère de la jeune fille, il s’agirait d’une ressemblance.

A bout, elle a posté une vidéo menaçante sur l’application mobile de messagerie, WhatsApp."Alors que ma fille a déjà fait plusieurs tentatives de suicide, elle s’est également retrouvé plusieurs heures dans le coma, j’étais obligée de réagir en faisant une vidéo menaçante. Ce qui n’était pas en ma faveur, je le conçois. Mais, je suis une maman dépassée par les événements", a-t-elle indiqué, ce lundi 11 janvier 2016, sur les ondes de RCI Guadeloupe.

Le vendredi 8 janvier, la police a voulu rester discrète sur cette information. La victime avait tenté de se suicider. Toutefois, dès le samedi 9 janvier la mère a tenu à dénoncer les faits. Selon elle, les services de l’Education nationale restent inactifs :"Ils n’ont jamais pu retrouver la vidéo pornographique (…)".