Changer d'île

La veuve de Jean-Louis Turquin incarcérée

RCI.FM / 28/04/2017 - 17:55

L’épouse du vétérinaire qui avait été abattu à St-Martin dans des circonstances douteuses a finalement été mise en examen et placé en détention à l’issue de sa garde à vue. Elle est soupçonnée d’avoir assassiné son époux. Le procureur de la république de Pointe-à-Pitre Xavier Bonhomme a fait le point sur ce dossier devant les médias locaux.

La veuve de Jean-Louis Turquin est donc sous les verrous. Nadine Turquin, 66 ans, a été  mise en examen et incarcérée vendredi après-midi 28 avril,  pour l’assassinat de son mari

Jean Louis Turquin, homme au lourd passé judiciaire, avait été retrouvé mort à son domicile dans la nuit du 6 au 7 janvier, une balle tirée dans le dos, à l’intérieur de sa villa de l’île franco-hollandaise de St-Martin, plus précisément à Mont-Vernon. Sa femme avait expliqué revenir de sa soirée d’anniversaire quand elle l’avait trouvé mort, dans leur chambre qui semblait avoir été fouillée.

Finalement il s’agirait d’une mise en scène et la veuve de la victime pourrait être soit l’auteur soit complice. Le couple entendait divorcer, et Jean-Louis Turquin aurait été difficile à vivre, ce qui pourrait être à l’origine du meurtre d’après le procureur Xavier Bonhomme. Soit parce que madame Turquin se serait retrouvée sans ressource, soit parce qu’elle n’aurait plus supporté la vie difficile que lui imposait un mari autoritaire. Mais sexagénaire nie tout ce qui lui est reproché.

Les analyses de la police scientifiques ont permis de retrouver des traces de poudre sur les mains de la suspecte. Reste que son avocat Me Olivier Morice estime que cet élément ne constitue pas une preuve accablante. Il maintient que sa cliente n’a pas le profil d’une personne violente. Qui plus est, explique la défense, l’heure du décès de Jean-Louis Turquin ne colle pas puisque Nadine Turquin était sortie pour son anniversaire au moment de l’assassinat.  Le meurtre de Jean-Louis Turquin, 67 ans, avait remis en lumière son douloureux passé.

Le vétérinaire niçois avait en effet été condamné à vingt ans de prison en 1997 pour avoir tué et fait disparaître son fils de 7 ans en 1991. Une information judiciaire avait été ouverte pour "meurtre avec préméditation ou guet-apens". Jean-Louis Turquin avait toujours clamé son innocence dans l'assassinat de son fils Charles-Edouard, dont le corps n'a jamais été retrouvé. En libération conditionnelle depuis 2006, il s'était installé à Saint-Martin en 2010 comme vétérinaire, avec son épouse.

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.


Météo

Webradios

Suivez-nous sur Facebook !