Le choc dans le village de Calvisson après l'incendie meurtrier de Saint-François

Par • Mis à jour le 01/11/2018 - 12:59

Alors que la Brigade de recherche du Moule continue son enquête après le dramatique incendie qui a coûté la vie à 6 membres d’une même famille, à saint-François, c’est le choc dans le petit village de Calvisson, dans le Gard, où l’on a appris la terrible nouvelle ce matin : l’une des deux familles victimes habitait dans le village.

    Le choc dans le village de Calvisson après l'incendie meurtrier de Saint-François

La nouvelle est tombée dans la presse locale gardoise ce jeudi matin : parmi les six victimes figuraient Alexandra et  Georges Estivill, qui géraient le camping local. Ils se réjouissaient de partir en vacances en Guadeloupe après « une saison très chargée » , explique à RCI Mireille, une habitante de Calvisson, avec émotion. Ils étaient avec leur petit garçon, et la famille de la sœur d’Alexandra.

Alexandra Estivill était présidente de l'Association des Artisans et Commerçants de Calvisson. Les membres de l’association, parmi lesquels Mireille, croulent sous les appels depuis que la terrible nouvelle est tombée, dans la presse locale : « les gens appellent de partout ».

Mireille a été avertie ce jeudi matin. Elle explique que certains membres de l'association ont appris la terrible nouvelle la veille au soir : « ils ont dû appeler la maman, qui habite dans le village elle aussi et qui a tout perdu ». La dame âgée a en effet perdu dans l’incendie ses deux filles, ses deux gendres et ses deux petits-fils de 12 et 16 ans. Selon nos informations, « la sœur de l’une des victimes » a aussi été avertie.

En Guadeloupe, l’incertitude demeure pour l’heure sur les modalités de rapatriement des dépouilles. Tout dépendra des souhaits exprimés par les proches une fois que la justice aura, selon les termes, « libéré les corps » qui avaient été transférés à l’institut médico-légal. La municipalité de Saint-François se prépare à accueillir au mieux les proches des victimes qui souhaiteraient venir sur place.

 

Le témoignage de Mireille, membre de l'Association des Artisans et Commerçants de Calvisson.