Le violeur présumé bientôt présenté au pôle criminel

Par 13/03/2019 - 06:11 • Mis à jour le 13/03/2019 - 06:11

L’homme suspecté de viols en début de mois à Basse-Terre a vu sa garde à vue prolongée. Mais le dossier, vu la gravité des faits reprochés, a été transmis au pôle criminel de Pointe-à-pitre qui prend donc le relais. Le suspect réfute toujours les accusations dont il fait l’objet et qui visent au moins 3 voire 4 femmes.

    Le violeur présumé bientôt présenté au pôle criminel

L'individu est toujours en garde à vue, puisqu’elle a été prolongée hier dans l’après-midi par le magistrat de permanence du chef-lieu. Le dominiquais, dont l’âge exact n’est pas déterminé mais se situerait autour de la trentaine d’années, nie les agressions pour l’instant. Son dossier a, dès mardi soir, été transmis au pôle de Pointe-à-pitre, compétent en matière criminelle car on parle dans cette affaire de viols, au moins 3, une quatrième victime n’avait pas encore déposée plainte mais les agents tentaient de prendre attache avec elle.

Des prélèvements ADN en cours d'analyse 

L’une des ces femmes aurait été violée dans la nuit du lundi gras, à Basse-Terre. Les autres agressions ont suivi, entre le 6 et le 9 mars. On sait que des échantillons ADN ont été prélevés puisque l’auteur aurait commis ses actes sexuels sans aucune protection. Ces éléments sont en cours d’analyse dans un laboratoire spécialisé de l’hexagone. Le rapport dira si oui ou non, le suspect est impliqué dans ces attaques.

Identifié sur photographies 

Pour rappel, l’homme a été interpellé lundi dans un squat du Bas du Bourg à Basse-Terre, formellement reconnu sur photographies. Une information judiciaire devrait être ouverte d’ici peu, le mis en cause devrait quant à lui faire l’objet d’un déferrement devant un juge d'instruction, d’ici ce mercredi.