L'émotion et la colère sont palpables à La Boucan après le meurtre

Par 26/07/2018 - 12:35 • Mis à jour le 26/07/2018 - 12:35

Après le meurtre commis hier mercredi en fin de journée à Sainte-Rose, les auditions de deux suspects se poursuivent. Pour rappel, un jeune homme de 19 ans a été mortellement atteint par balles à la tête. Le mobile serait lié à un différend entre bandes remontant à 10 jours lors d’une fête. Ce jeudi matin la tension était à son comble dans le quartier.

    L'émotion et la colère sont palpables à La Boucan après le meurtre

Deux jeunes sont toujours en garde à vue à la brigade, ils se sont rendus dès hier soir, leurs auditions sont en cours et  il existe de forts soupçons à leur encontre. Les proches du jeune, on l’imagine, très touchés par ce drame étaient réunis au domicile familial ce matin. Ecoutez la belle-mère de la victime qui venait d'obtenir son BAC avec mention :

 

L’émotion et surtout la colère étaient toujours palpables. Des amis du défunt, une bonne dizaine, regroupés sur un bik, ont décidé de bloquer la ruelle où se sont produits les faits, des bougies ont aussi été mises sur la route. Personne ne passait ! Ce riverain nous explique que la tension est à son comble et ça ne date pas d’hier :

 

Le quartier de La Boucan est-il devenu une zone de non droit ? La question se pose. Notez par exemple, que nous même journalistes avons reçu ce matin des insultes et jets de pierres, nous obligeant à rebrousser chemin au plus vite.